Delegation of the European Union to the African Union

Projet CapDel: un atelier de présentation du plan de formation en gouvernance locale à Alger

29/03/2018 - 16:32
News stories

"Le CapDel vise à promouvoir l'implication des citoyens et de la société civile dans la gestion communale et le développement local durable intégré", a déclaré le directeur du programme.

 

Un atelier de présentation du plan de formation en gouvernance locale a été organisé mercredi à Alger sous le thème "Démocratie participative et développement local" dans le cadre du Programme de renforcement des capacités des acteurs du développement local (CapDel), initié par le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire en coopération avec l'Union européenne (UE) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Cette rencontre a permis de présenter les objectifs du projet CapDel, ses accomplissements durant la première année d'exécution et les résultats attendus des formations, ainsi que la présentation du plan de formation et des supports de formation par les experts de Felcos, lequel est un réseau de municipalités dans la région d’Ombrie en Italie.

En collaboration avec le ministère de la l'Intérieur, Felcos a produit un plan de formation pour les acteurs institutionnels en Algérie qui s'adresse aux élus et cadres administratifs ainsi qu'un un plan de formation pour les associations locales dans le cadre du CapDel, a expliqué le directeur national du projet CapDel au ministère de l'Intérieur, Mohamed Dahmani, précisant que les experts de Felcos présenteront à cette occasion aux formateurs algériens le contenu, la méthodologie et les supports des formations pour affiner le programme CapDel et apporter des modifications pour l'adapter au contexte algérien.

"Le CapDel qui est un projet de coopération initié par le gouvernement algérien avec l'UE et le PNUD vise à promouvoir l'implication des citoyens et de la société civile dans la gestion communale et le développement local durable intégré", a encore expliqué M. Dahmani ajoutant que "ce projet est inscrit dans le sillage des grandes réformes institutionnelles menées par Algérie", notamment introduction dans la Constitution de 2016 de la démocratie participative au niveau des collectivités territoriales.

Le CapDel qui est un programme de renforcement des capacités des acteurs de développement, est porté par le ministère de Intérieur et cofinancé par trois partenaires à hauteur de 10 millions d'euros, soit près de 2,5 millions d'euros par le gouvernement, 7,7 millions d'euros par l'UE et 170 000 euros par le PNUD, a-t-on expliqué.

Le CapDel vise aussi, "à travers une approche modèle qui sera développée dans 10 communes pilotes du pays à mettre en place les conditions de gouvernance communale concertée, attentive aux attentes des citoyens et basée sur la transparence et la participation", a expliqué M. Dahmani, relevant que cette approche sera testée pendant quatre années (2017-2020) dans des communes pilotes pour faire remonter au niveau central les leçons retenues et les bonnes pratiques qui seront ensuite généralisées à l'ensemble des communes algériennes.

Les communes pilotes sont Ghazaouet (Tlemcen), Ouled Ben Abdellkader (Chlef), Tigzirt (Tizi Ouzou), Beni Maouche (Bejaia), Djemila (Sétif), El Khroub (Constantine), Babar (Khenchela) Messaad (Djelfa) Timimoun (Adrar) et Djanet (Illizi).

Source: APS

作成者