European Union Training Mission
in Central African Republic

République kirghize: Déclaration du porte parole sur l'élection présidentielle et sur le référendum concernant le futur système politique

Brussels, 11/01/2021 - 18:57, UNIQUE ID: 210111_6
Statements by the Spokesperson

L'Union européenne salue le bon déroulement et la bonne conduite de l'élection présidentielle qui a eu lieu le 10 janvier 2021 en République kirghize, en particulier compte tenu des difficultés causées par la pandémie de COVID‑19.

La mission d'observation électorale internationale limitée du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE/BIDDH) a cependant relevé, dans ses constatations et conclusions préliminaires, des conditions de concurrence inégales pour les candidats, une utilisation abusive des ressources administratives et des violations des procédures de campagne. Par ailleurs, le taux de participation a été relativement faible. Les autorités kirghizes devraient encore améliorer la législation nationale en matière électorale, en mettant en œuvre les recommandations de l'OSCE/du BIDDH.

L'élection présidentielle constitue une étape importante pour le retour du pays à la stabilité politique. En tant que partenaire de longue date, l'Union européenne reste déterminée à aider la République kirghize à promouvoir le développement social et économique, la bonne gouvernance, l'état de droit et la lutte contre la corruption. L'UE encourage le futur président à coopérer avec toutes les composantes de la société et à renforcer encore les obligations universelles de la République kirghize à l'égard des droits de l'homme et des libertés fondamentales, ainsi qu'à respecter ses engagements internationaux.

Lors du référendum sur le futur système politique, les électeurs kirghizes ont soutenu l'introduction d'un modèle présidentiel de gouvernance. La nouvelle constitution doit garantir que le système présidentiel continue de respecter pleinement les principes démocratiques, conformément à ses engagements internationaux. Les discussions en cours devraient être inclusives et transparentes.

L'UE demande que les élections législatives soient organisées dès que possible. À cette fin, l'UE encourage la poursuite de la coopération avec l'OSCE/le BIDDH et rappelle que l'inclusion et le pluralisme doivent être respectés, y compris en entretenant un dialogue avec la société civile.