EUCAP Sahel Niger

Remise des équipements médicaux – Projet UE de réponse COVID 19

Djibouti, 22/12/2020 - 10:35, UNIQUE ID: 201222_2
Speeches of the Ambassador

Excellence, Monsieur le Ministre de la Santé ; Excellence, Monsieur le Ministre des Finances, cher Ilyas ; Excellence, Monsieur le Secrétaire Exécutive de l’IGAD, dear Workneh ; Excellence, Monsieur l’Ambassadeur d’Allemagne, cher collègue ; Monsieur le Chargé d’affaires de l’Ambassade de France ; Madame, la Coordinatrice Résidente des Nations-Unies, chère Barbara ; Mesdames et Messieurs membres du personnel soignant ; A vous tous en vos grades, rangs et qualités ; Chers amis ;

Je tiens à remerciement particulièrement le Secrétaire Exécutif de l’IGAD et tous les Ministres pour leur présence qui est le signe fort et indéniable de l’engagement de tous autour d’une cause commune : la lutte contre la Covid-19.

Il nous faut rappeler que le virus de la COVID-19 ne connaît pas de frontières. La Covid-19 a affecté l’humanité et ne fait aucune discrimination entre les communautés. C'est une menace globale dont nous sommes tous témoins et à laquelle nous devons faire face ensemble, grâce au partenariat et la solidarité.

L’Union européenne et ses États membres, agissant ensemble en tant qu’« Equipe Européenne / Team Europe », ont pris des mesures appropriées et décisives pour lutter contre l’impact destructeur de la COVID-19.

Nous adaptons nos priorités et nos programmes avec les pays partenaires pour faire face ensemble à cette crise de manière proportionnée et efficace.

Dans cet esprit, l’Union européenne a répondu immédiatement à la stratégie de réponse régionale lancée par l’IGAD en mars dernier et elle a immédiatement mobilisé 60 millions d’euros pour atténuer l’impact socio-économique de l’épidémie.

Je salue le travail assuré par l’IGAD dans le cadre de la composante santé et je les félicite pour la mise à disposition de ces équipements financés par l'Union européenne à ses Etats Membres.

Dans les jours à venir, des évènements similaires auront lieu dans les autres pays de la région IGAD et permettront la remise de fourniture qui se composent par les équipements de protection individuelle, des kits de test COVID-19 mais aussi par deux ambulances et prochainement des laboratoires mobiles seront aussi livrés certainement en février voire en mars 2021. Les véhicules sont destinés à soutenir sur le long terme les services de santé.

A ce propos, nous, Union européenne, ambitionnons que les autorités djiboutiennes puissent assurer un usage calibré aux besoins de la population et, notamment sans laisser personne de côté.

C'est pourquoi l'accent est mis sur les personnes les plus vulnérables, telles que les migrants, les réfugiés, les personnes déplacées et leurs communautés d'accueil.

Je rappelle qu’une série d'actions sera mise en place dans le cadre du projet:  

  • La création d’une unité de coordination d'urgence de l'IGAD ainsi que l'équipe de réponse rapide régionale capable de se déployer dans la région ;
  • Protéger de la COVID les zones d’échanges et de commerces ;
  • Donner l’accès aux fournitures et services d'eau, d'assainissement et d'hygiène à plus d'un demi-million de personnes ;
  • Enfin, conduire des campagnes de sensibilisation et proposer des solutions numériques régionales grâce à l’expertise de l’agence de coopération allemande, la GIZ qui l’avait déjà exploité lors de la grave crise sanitaire d’Ebola.

Ce projet est mis en œuvre en collaboration non seulement avec les pays partenaires et l’IGAD mais aussi avec les agences des Nations-Unies, illustrant les avantages d'une réponse multilatérale conjointe.

L’action s’inscrit dans un effort plus large de l’équipe Europe. L’Union Européenne (UE), la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et ses Etats Membres (MS) ont récemment lancé des initiatives complémentaires en novembre et décembre afin de consolider la réponse européenne en faveur de l’Afrique à cette crise de la COVID-19.

Référence peut être fait à

1) L’initiative COVAX qui vise à fournir un milliard de doses de vaccin COVID-19, en incluant notamment l’Afrique, et par conséquent faire de ce vaccin un bien public mondial afin d’assurer une reprise durable et une reconstruction bénéfique à nos sociétés;

2) Le partenariat entre le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) servira à promouvoir l’échange des expériences et des résultats des travaux de recherches entre Etats membres africains et européens. Ce partenariat permettra la surveillance des maladies infectieuses, le partage des données et la détection précoce des menaces, pour une meilleure prévention des risques et une réponse d’urgence efficace.

Enfin, Mesdames et Messieurs, je réitère les remerciements de l’Union européenne à vous tous présents, pour ce bel exemple de partenariat et d’engagement mutuel dans la lutte contre la Covid-19. Et ensemble, tout reste possible.

Languages:
Équipes éditoriales: