EUCAP Sahel Niger

FOCUS ENERGIE : Production, interconnexions, électrification rurale

06/05/2019 - 20:33
News stories

Convaincue avec les autorités burkinabè que le manque d’énergie est un frein important au développement social et économique du pays, l'UE est un partenaire majeur du Burkina Faso dans sa politique énergétique, en particulier pour le renforcement des énergies renouvelables. Cet engagement se traduit par, d'une part, un appui aux grandes centrales électriques comme la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, un appui au solaire domestique, ou encore un appui au renforcement des interconnexions avec les pays voisins.

Stefano Manservisi visite Zagtouli et  remet des kits solaires au communes riveraines

Le 27 février 2019, une délégation de l'UE, conduite par le Directeur général de la coopération internationale et du développement, Stefano Manservisi, s’est rendue sur le site de la centrale solaire de Zagtouli.

Cette visite a permis d’une part de constater le bon fonctionnement de cette centrale solaire pilote de 33 MWc, construite avec l’appui de l’UE, d’autre part d’améliorer les conditions de vie des populations riveraines de la centrale. Selon le Directeur général Manservisi, « l’idée est de permettre au Burkina Faso d’atteindre l’autosuffisance en matière de production d’énergie et d’étendre au plus grand nombre l’accès à l’électricité ».

Après la visite de la centrale, M. Manservisi a procédé à la remise de matériel de maintien de kits solaires installés dans les services publics (écoles, marchés, centres des santé, maison des jeunes) des villages de Zagtouli, Yimdi et Boassa. Ces équipements solaires, financés dans le cadre de l’appui à la construction de la centrale, permettront aux services sociaux de base de ces communes, de bénéficier d'un accès à l'électricité à moindre coût.

En rappel, la centrale d’un coût de 47 millions d'EUR (environ 31 milliards de FCFA) a bénéficié d’un co-financement de l’UE (25 millions d'EUR) et de l’AFD (22 millions d'EUR).

Photo de famille de M. Manservisi avec les récipiendaires des kits solaires

 

Avec le Ghana : le 5 octobre 2018, a été inaugurée l'interconnexion électrique de 225 kV entre Bolgatanga au Ghana et Ouagadougou (188 Km), au poste de Zagtouli, en présence de S.E.M. Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso et de S.E.M. Nana Ado Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du
Ghana.

Fonctionnelle depuis juin 2018, cette ligne haute tension aura un impact majeur sur la qualité de service de la SONABEL, permettant de réduire les délestages causés par le déficit énergétique. A terme, cette interconnexion pourra fournir une puissance de 100 MW, ce qui représente presqu'un tiers de la capacité de production installée au Burkina Faso (358 MW) ou encore l’équivalent de « trois centrales Zagtouli ».

Pour mieux répondre à la demande, le projet régional d'interconnexion électrique "Dorsale Nord" prévoit de construire 880 km de lignes à Très Haute Tension (330 kV et 225kV) de Birnin Kebi au Nigéria jusqu’à Ouagadougou au Burkina Faso, en passant par Niamey, avec une bretelle de raccordement au réseau béninois à Malanville.

Le coût du projet régional de la Dorsale Nord est estimé à près de 600 millions EUR, dont plus de 250 millions EUR pour le Burkina Faso, soit 41% du financement global du projet.

Les co-financements seront apportés par la Banque mondiale (153 millions EUR), la BAD (59 millions EUR), l’AFD (30 millions EUR), l’UE (15 millions EUR) et l’Etat burkinabè. En termes de coût d’investissement, la Dorsale Nord est le plus important projet dans le secteur de l’énergie au Burkina Faso pour les cinq prochaines années.

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, le Ministre de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo et le Directeur général de la coopération internationale et au Développement de la Commission européenne Stefano Manservisi, ont signé le 26 février 2019, une convention de financement en vue de soutenir le plan solaire 2025 du Burkina Faso « Yeleen ». Cet appui est de 15 millions EUR, soit près de 10 milliards de F CFA.

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, le Ministre de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo et le Directeur général de la coopération internationale et au Développement de la Commission européenne Stefano Manservisi lors de la signature de la convention de financement du programme Yeelen

« Nous intervenons pour accompagner le Burkina Faso dans sa transformation économique et sociale et la question énergétique est au centre. Nous avons été alliés à Paris quand il s’est agi d’identifier les objectifs pour combattre le changement climatique et cela passe essentiellement, entre autres, par le développement des ressources des énergies renouvelables », a indiqué le DG-DEVCO Stefano Manservisi à cette occasion.

L’Ambassadeur Jean Lamy, chef de délégation de l’UE au Burkina Faso a déclaré quant à lui : « L'Union Européenne fait partie des partenaires clés dans le secteur de l'énergie au Burkina Faso. Dans le domaine de l'énergie solaire, la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, cofinancée par l'UE, a démontré que l'énergie solaire est une alternative réelle, abordable et durable. Cependant, l'accès à l'énergie, particulièrement en milieu rural, reste un défi pour le pays, que l'UE aide à combler ».

 

Rubriques éditoriales: