EUCAP Sahel Niger

Les Missions PSDC Européennes : Partenaires clés du Nexus « Sécurité, Justice et Développement » dans l’Espace du G5 Sahel

22/01/2019 - 15:05
News stories

Le 21 Janvier 2019, la Présidence nigérienne du G5 Sahel (G5) a invité ses partenaires à discuter les liens et les progrès entre sécurité, justice et développement dans l’espace du G5 Sahel. EUCAP Sahel Niger, les missions partenaires PSDC au Mali et la Cellule de Conseil et de Coordination Régionale sont des acteurs essentiels du G5 pour renforcer la sécurité basée sur les droits de l'homme et la justice dans la région.

« Nous suivons une approche participative et décentralisée afin de promouvoir la chaine pénale et les droits de l'homme au Niger, » a déclaré le Chef de la Mission EUCAP Sahel Niger, Frank Van der Mueren lors de discussions. « Cela signifie que nous travaillons étroitement avec toutes les chaines de commandements y compris les Forces du G5 qui assurent la sécurité des populations au Sahel. »

Présidée par le Ministre des Affaires Etrangère du Niger, la conférence a notamment porté sur les efforts déployés afin de renforcer la confiance entre les communautés locales et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ainsi que sur les progrès de la chaine pénale qui se veulent en conformité aux droits de l’homme et au droit international humanitaire. La protection des civils était également au cœur des tous les débats et reste un objectif principal du G5.

Les missions PSDC européennes au Niger (EUCAP Sahel Niger), Mali (EUCAP Sahel Mali et EUTM) et la Cellule de Conseil et de Coordination ont été présentées comme des partenaires fiables et importants pour les objectifs du G5 Sahel. Outre de rendre les capacités et structures des FDS plus efficace, les missions s’engagent de diverses manières pour la mise en œuvre des contingents du G5.

Plus de 100 participants, parmi lesquels des représentants militaires et civils des pays du G5, des bailleurs de l’Union Européenne ainsi que EUCAP Sahel Niger, EUCAP Sahel Mali et EUTM Mali ont rejoint la conférence et ont souligné leur soutien pour un développement durable et prospère au Sahel.

Les participants ont exprimé le besoin crucial d'intégrer plus de femmes dans les Forces de Défense et de Sécurité, ce qui permettrait de renforcer les relations avec les communautés locales et d’être mieux accepté au sein des populations. En outre, ils ont recommandé d’inclure la société civile dans toutes les interventions du G5 et de promouvoir la bonne gouvernance dans l’ensemble des pays. La collaboration civile et militaire reste également un des défis à relever.

Cette 2e conférence sur « le renforcement des liens entre sécurité, justice et développement dans l’espace du G5 Sahel » a été organisée et financée par la Présidence nigérienne du G5 Sahel, l’Union Européenne, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède. Elle a contribué à la poursuite d’un dialogue régulier entre toutes les parties prenantes à l’appui aux organes du G5 et de ses états membres.

Rubriques éditoriales: