EUCAP Sahel Niger

EUCAP Sahel Niger en appui des partenaires nigériens sur les enjeux sécuritaires à Agadez et dans sa région

15/12/2017 - 12:25
News stories

Opérationnelle depuis avril 2016, l’antenne régionale d’EUCAP Sahel Niger à Agadez contribue à améliorer la capacité des forces de sécurité locales à faire face à des menaces sécuritaires de la région, telles que le trafic de drogues et d’armes ou les crimes associés aux réseaux de la migration irrégulière comme la fraude documentaire et la traite des êtres humains.

La ville d’Agadez, à environ 950 kilomètres de la capitale Niamey, est depuis plusieurs siècles la capitale des régions touareg. Elle était également devenue une destination touristique prisée dans les année 80, mais depuis l’insurrection touareg des années 90 et plus encore depuis la chute du régime en Libye et la crise au Mali, l’instabilité qui a gagné du terrain dans une bonne partie de la région a fait fuir les touristes. Une économie alternative s’est alors installée autour des flux des migrants qui essaient de gagner l’Europe par la Lybie en traversant le Sahara, avec des conséquences souvent tragiques.

C’est dans ce contexte sécuritaire complexe que la mission européenne EUCAP Sahel Niger s’est implantée dans la région. La présence de la Mission est montée en force graduellement. EUCAP Sahel Niger a commencé par envoyer des experts sur place en visites, puis une petite équipe d’experts s’est installée de manière permanente à « l’Antenne d’Agadez », inaugurée en avril 2016. Aujourd’hui, l’antenne compte 16 experts européens et 8 personnel locaux.

Un soutien structurant et varié

Depuis 2012, EUCAP Sahel Niger apporte un soutien au renforcement du dispositif sécuritaire du Niger par le biais du conseil, de la formation et de projets d’équipement, pour permettre à ce pays sahélien de garantir plus de sécurité à ses citoyens et d’assurer le contrôle de son territoire.

L’antenne régionale d’EUCAP Sahel Niger dans la ville d'Agadez contribue à améliorer la capacité des forces de sécurité locales à faire face aux défis sécuritaires auxquels la région est confrontée. A Agadez comme à Niamey, la Mission réalise des formations favorisant l’interopérabilité et le partage du renseignement entre les forces de sécurité. Elle soutient le développement de la police technique et scientifique et elle travaille à l’amélioration des systèmes de gestion des ressources humaines et du renforcement des capacités pédagogiques au sein des structures de formation des forces de sécurité.

En 2015, les Etats membres de l’UE ont ajouté un nouvel objectif à EUCAP Sahel Niger : appuyer, par la formation et le conseil, les forces de sécurité intérieures nigériennes pour lutter contre les réseaux de la migration irrégulière et la criminalité qui leur sont associées. La ville d’Agadez, de par sa situation géopolitique stratégique, est au cœur de cette dynamique. A titre d’exemple, la Mission forme toutes les semaines des policiers, des gendarmes et des gardes nationaux à Agadez pour leur permettre de mieux détecter la fraude documentaire ou le trafic des êtres humains, ou encore de mieux maîtriser les techniques d’intervention professionnelle afin de préserver l’intégrité physique des personnes interpellées. Elle a également entamé des activités relatives à la judiciarisation de l'action des forces armées dans leur mission de lutte contre le terrorisme, le crime organisé et les réseaux de la migration irrégulière.

Actions du conseil et de la sensibilisation
sur la migration irrégulière

L’Etat nigérien a répondu aux risques liés à la migration irrégulière avec une loi contre le trafic des personnes, en 2015, et par la stratégie de lutte contre la migration irrégulière, finalisée quant à elle fin décembre 2016. En 2017, EUCAP Sahel Niger a apporté des conseils aux magistrats ayant pour la première fois en audience des dossiers portant sur le trafic illicite des migrants en relation avec ladite loi.

Le retour reçu du Tribunal de Grande Instance d’Agadez est très satisfaisant par rapport aux conseils professionnels et techniques en matière de l’application de la loi. Le Tribunal a par ailleurs été doté par EUCAP Sahel Niger d’un véhicule 4X4, ce qui permet au Procureur de se déplacer facilement sur le terrain. Depuis l’acquisition du véhicule, le Procureur a initié des interventions et des patrouilles mixtes avec les Forces de Sécurité Intérieurs dans le cadre de la lutte contre les réseaux de la migration illicite. Des actions improvisées se sont multipliées et plusieurs passeurs présumés ont été arrêtés et jugés.

L’importance de la sensibilisation de la population locale ne peut être sous-estimée. EUCAP Sahel Niger a d’ores et déjà soutenu les forums de dialogue au niveau local en lien avec la question de la migration irrégulière. Elle a appuyé la création d’un cadre de concertation communal sur la gestion de la migration, qui a la vocation de réunir les élus, les représentants de la société civile et les Forces de Défense et de la Sécurité mais aussi les partenaires internationaux sur les questions migratoires. Ainsi, pour la première fois, les acteurs de la migration se sont présentés devant les autorités autour d’une table. Les échanges ont abouti à l’organisation de la table ronde communale. Ce succès a encouragé le Conseil Régional d’Agadez à élargir le cadre de concertation communal afin de toucher l’ensemble des acteurs de la migration au niveau régional.

La Mission soutient et participe également aux tables rondes entre les acteurs concernés par les phénomènes liés à la migration tels que les transporteurs, les responsables de ghettos et de foyers ainsi que les organisations internationales sur place, dans le but notamment de sensibiliser la population sur le caractère illicite et dangereux de l’émigration clandestine.

 

Rubriques éditoriales: