EUCAP Sahel Mali

 

EEAS RSS Feeds

Displaying 101 - 110 of 168

C'est au cours d'une semaine de formation que la dizaine d'éléments de la Garde ont échangé sur les aspects liés au management opérationnel. Il s'agissait entre autres d'échanger sur les Ressources humaines, le Renseignement mais surtout la bonne communication entre chef d'équipe et les membres de l'équipe mais aussi avec la population.

La sécurité : une affaire de tous
« On ne peut pas faire la sécurité sans la société civile et la population ne peut se sentir en sécurité sans ses Forces ».

Durant un mois, la mission s’est activement engagée aux côtés des autorités régionales de Ségou pour une meilleure organisation de cet évènement culturel qui accueille des milliers de personnes. Un appui particulièrement apprécié par les autorités, mettant en avant le fait que l’évènement se déroule dans un contexte sécuritaire particulier et c’est la première fois depuis 14 ans qu’un partenaire international intervient en appui notamment par la formation spécifique des Forces.

Ils étaient plus d’une centaine à suivre ce stage afin d’acquérir les compétences nécessaires pour leur affectation dans le nord du Mali. Les formateurs de la Police nationale étaient au cœur de la formation, appuyés par EUCAP et la MINUSMA.

L'Union Européenne, à travers la Mission EUCAP Sahel Mali, appuie les Forces de Sécurité Intérieure au travers d'actions de conseil et de formation, mais aussi en leur fournissant des équipements permettant de mieux mettre en oeuvre les savoire-faire acquis et de renforcer leur efficacité opérationnelle.
Au cours de l'année écouée, EUCAP a ainsi investi 4 millions d'euros (2,6 milliards de CFA) en équipements et amélioration des locaux de service pour la police, la gendarmerie et la garde nationale au Mali.

«Toute formation renforce nos capacités, surtout en communication ; pas seulement en tant que pédagogue mais aussi dans la vie courante.»
Baba Dembélé participe à la formation des policiers qui seront prochainement déployés dans le nord du pays

« On est d’abord malien avant d’être policier, gendarme ou dans une autre force.»

L’uniforme a fait place aux costumes noirs et chemises blanches pour la sécurisation de ce « VVIP » en visite au Mali. Tel a été l’exercice grandeur nature qui a mis fin à deux semaines de formation sur les techniques de Protection des Hautes Personnalités (PHP).

L’objectif de l’atelier était de faire l’état des lieux sur la mise en œuvre de la résolution 1325 en réunissant différents acteurs impliqués, en particulier les représentants des trois forces de sécurité, des services étatiques et de la société civile.

Pages