EUCAP Sahel Mali

 

Interview/ Baba DEMBELE, ceinture noire 3ème Dan Aïkido/ Formateur en intervention, tir, self défense et protection

30/01/2019 - 10:24
Publications

«Toute formation renforce nos capacités, surtout en communication ; pas seulement en tant que pédagogue mais aussi dans la vie courante.» Baba Dembélé participe à la formation des policiers qui seront prochainement déployés dans le nord du pays

« Je suis policier depuis 7 ans et en Service à Brigade Anti criminalité (BAC). Je suis Instructeur non permanent à l’Ecole Nationale de Police (ENP), formateur en Geste Technique Professionnel en Intervention, Armement et Tir et en Protection de Hautes Personnalités. Ma première formation avec EUCAP date de Janvier 2018 sur le Recentrage Pédagogique. Une formation qui m’a beaucoup intéressé. La formation, c'est mon quotidien et cette formation m’a beaucoup aidé quand je dispense mes différents cours. En plus, nos premières participations se faisaient en tant que stagiaires de la mission mais à présent, EUCAP nous inclut et nous contribuons à présent à la formation des futurs formateurs de la Police Nationale. Chacun dans son domaine, nous élaborons des cours et nous évaluons nos « élèves- stagiaires. ». Nous nous formons au fur et à mesure car le formateur EUCAP évalue par la suite la prestation de chacun.
Ces différents exercices auxquels nous nous prêtons ont beaucoup amélioré ma façon de travailler. Notamment mon savoir-être et savoir-faire en face de mes élèves et dans la vie courante aussi, surtout en matière de communication car j’estime que toute formation renforce nos capacités, surtout en communication ; pas seulement en tant que pédagogue mais aussi dans la vie courante.

Le Sergent Baba DEMBELE, à la tête de ses élèves en formation pour le prédéploiement


"Je dis merci à EUCAP Sahel Mali pour sa disponibilité et son soutien à la police et je demande à la mission de continuer son mandat de renforcement des capacités des policiers et de toutes les forces de sécurité intérieure du Mali et de continuer à également nous appuyer sur le plan matériel.
Je termine en invitant mes collègues de venir à l’école et à se spécialiser dans l’un des domaines de formation de la police car tout développement passe par la voie de la formation.
Récemment promus, ces 300 officiers de police suivent pendant une semaine une formation dans le cadre de leurs nouvelles fonctions. En effet, la nouvelle loi octroie aux inspecteurs de police le statut des officiers de police comme c’est le cas dans tous les pays de la sous-région en référence à la loi 2018-015/P-RM du 15 Mars 2018 portant statut des fonctionnaires de la police nationale.
Il s’agit de la plus importante session de formation initiée par les maliens et soutenue par la mission. EUCAP Sahel Mali contribue ainsi à la formation continue de ces officiers de la Police nationale.
La déontologie, le respect des droits de l'homme et du Genre sont notamment au cœur des échanges. A cela s’ajoutent les sujets sur le commandement et la communication en situation opérationnelle. En matière de com¬mandement, un accent particulier est mis sur l’exem¬plarité et l’équité du chef. Les échanges ont conduit au fait que même s’il n’existe pas de commandement idéal, celui-ci doit être adapté à chaque situation, en fonction de l’équipe ou de l’individu, toujours dans le respect fondamental des droits de l’Homme et du Genre.
Les 300 policiers concernés sont repartis en groupe pour suivre un séminaire d’une semaine, portant à quatre semaines la durée totale du programme.

Les formateurs de la mission et de la police s’impliquent fortement dans chaque session avec des partages de leurs expériences européennes et maliennes. Une syn thèse générale clôture chaque session hebdomadaire."

De gauche à droite: Sergent Baba DEMBELE, Andrea PAIN formateur EUCAP et Sergent Sory Ibrahima DIAKITE, binôme de Baba
Rubriques éditoriales: