EUCAP Sahel Mali

 

Les Libyens méritent...

13/11/2018 - 09:29
News stories

 

Comme l'a plusieurs fois répété la haute représentante Federica Mogherini, les Libyens méritent de vivre dans une Libye pacifique, stable et sûre. L'UE s'engage activement aux côtés de la communauté internationale et des Libyens, en appuyant les Nations unies et les efforts déployés par Ghassan Salamé, représentant spécial du Secrétaire général, pour atteindre ces objectifs.

Les Libyens méritent de vivre en paix

 

L'UE soutient résolument la mise en œuvre du plan d'action des Nations unies pour la Libye afin d'aider les Libyens à mener à bien la transition par la voie d'un processus politique inclusif. Grâce à son pouvoir de mobilisation et à ses efforts diplomatiques, l'UE soutient l'action du représentant spécial Salamé, contribue à répondre aux besoins immédiats de la population libyenne et aide les Libyens à réaliser leurs objectifs et aspirations.

Deux millions et demi de Libyens se sont inscrits cette année sur les registres électoraux, manifestant leur désir de tourner la page des années de conflit. Plus de 70 réunions publiques ont été organisées dans le pays avec l'aide de l'UE pour amener les Libyens à discuter de l'avenir de leur pays. La citoyenneté active des femmes et des jeunes a également été activement encouragée.

"La population libyenne a le droit de choisir ses représentants en toute sécurité et librement au moyen du bulletin de vote", a déclaré la haute représentante Mogherini en septembre.

C'est la raison pour laquelle l'UE soutient et continuera à soutenir le développement des capacités de la Haute Commission électorale nationale, ainsi que la rénovation des bureaux de celle-ci après l'attentat terroriste odieux perpétré au début de l'année. De manière tout aussi importante, l'UE travaille activement au développement des capacités d'organisations de la société civile afin de permettre à ces dernières de participer efficacement à la transition politique. La société civile est un acteur fondamental du processus de transition démocratique et l'UE l'aide à se coordonner au niveau national et à mieux travailler dans toute une série de domaines allant du développement durable aux droits de l'homme, de manière à ce que ces organisations de la société civile puissent être des vecteurs de changement et des partenaires fiables sur le terrain dans la fourniture de services à la population.

 

 

Les Libyens méritent un avenir meilleur

 

L'UE investit dans la jeunesse libyenne en soutenant son accès à l'éducation, à la formation professionnelle et aux débouchés professionnels.

Pour accéder au marché de l'emploi, les Libyens doivent bénéficier d'une aide afin de pouvoir développer leurs aptitudes et leurs connaissances grâce à un meilleur accès à l'éducation non formelle et à la formation professionnelle. Avec l'éducation civique et les activités récréatives et culturelles, les programmes encouragés par l'UE favorisent l'intégration sociale des jeunes Libyens et la stabilisation du pays.

Des possibilités d'emploi pour les jeunes Libyens apparaissent sur l'ensemble du territoire national, l'esprit d'entreprise est encouragé et une aide aux petites et moyennes entreprises est offerte dans le but de doper la croissance économique du pays.

Les vrais battants ont également reçu de l'aide et plus de 500 entrepreneurs ont bénéficié d'une formation sur la création de jeunes pousses et la récolte de fonds, des formations intensives ayant été organisées dans dix universités partenaires à travers le pays.

 

Les Libyens méritent de vivre en sécurité

 

En partenariat avec la société civile et les autorités nationales, l'UE aide la population libyenne à créer un environnement sûr et sécurisé propice à la reconstruction du pays.

Le déminage et la sensibilisation de la population aux risques posés par les mines, les engins non explosés et les autres débris de guerre dangereux sont essentiels pour que la population puisse vivre au quotidien dans un environnement plus sûr.

Les missions/opérations PSDC civiles et militaires de l'UE jouent, avec les autorités libyennes, un rôle important dans le renforcement de la sécurité du pays. Ainsi, l'EUBAM Libya se concentre sur la gestion des frontières, mais elle est également active dans le domaine du maintien de l'ordre et de la justice pénale, alors que l'EUNAVFOR MED opération SOPHIA s'est révélée être une composante déterminante de la réponse de l'UE pour contribuer à l'amélioration de la sécurité maritime en Méditerranée centrale et continuer à développer les capacités effectives des garde-côtes libyens. D'autres instruments de l'UE contribuent à fournir une formation aux forces du génie de la police et de l'armée dans le domaine de la sécurité publique. Les activités consistent notamment à encadrer et à soutenir les OSC proposant des activités aux jeunes et aux femmes pour améliorer leur bien-être, favoriser leur résilience et atténuer les risques liés à la violence armée.

 

Dans les zones de conflit, l'UE s'efforce de rétablir les services de soins de santé primaires et de faciliter l'accès aux soins de santé essentiels pour les victimes du conflit, notamment en déployant des hôpitaux mobiles, l'accès aux fournitures médicales, à la chirurgie de guerre d'urgence, à la réadaptation fonctionnelle et aux prothèses.

En outre, l'UE a fourni une aide alimentaire et d'autres formes d'aide de base pour répondre aux besoins humanitaires les plus urgents de la population libyenne la plus vulnérable déplacée par le conflit.

 

Les Libyens méritent une vie normale

En Libye, la fourniture de services publics a toujours été, dans une large mesure, gérée de manière centralisée par l'État. Lors de la chute du régime, en 2011, la fourniture de services a été gravement perturbée.

Les municipalités libyennes ont pris le relais en pleine crise politique pour assurer la fourniture des services de base – de la fourniture d'eau à la gestion des déchets – l'essentiel du soutien et de l'expertise provenant de l'UE.

Grâce à plusieurs programmes, l'UE contribue à renforcer les capacités des autorités locales au service des citoyens en fournissant l'accès aux services de base, notamment pour les groupes vulnérables. Le programme vise à instaurer la stabilité au niveau local, à renforcer la sécurité de la communauté et à aider à la relance de l'économie locale au moyen de programmes de création d'emplois et d'un accès à des moyens de subsistance.

Environ un million de personnes à travers la Libye bénéficient déjà de la réhabilitation d'infrastructures critiques comme les écoles, les universités, les centres de santé et d'autres services essentiels pour la communauté.

Faciliter l'accès aux soins de santé essentiels pour améliorer la vie quotidienne des Libyens constitue également une priorité pour l'UE. Plusieurs programmes ont été lancés pour soutenir la santé maternelle, les services de transfusion sanguine, la formation du personnel infirmier, la santé mentale et la prévention des maladies non contagieuses.

Les services de santé mentale et la prise en charge des victimes de violence sexiste sont également des questions prioritaires qui sont traitées dans un pays où plus de la moitié de la population souffre de traumatismes.

Languages: