EUCAP Sahel Mali

Mieux coopérer avec la population dans la quête du renseignement opérationnel/ Les formateurs EUCAP et les agents de la BIS échangent les astuces

04/07/2018 - 17:16
News stories

Cinq policiers et gendarmes, agents de la Brigade d’Investigations Spécialisées (BIS) participent à la formation sur les renseignements avec un accent particulier sur la collaboration avec la population dans la recherche d’informations.

Durant une semaine, plusieurs thèmes ont été abordés, notamment le cycle du renseignement axé entre autres sur la collecte, le traitement, l’analyse et la diffusion de l’information reçue.

Les différentes sources du renseignement (humains, techniques, sources ouvertes…) ont également été discutées. Sur ce point, les expériences maliennes et européennes ont été au centre des échanges. Tous ont insisté sur la fiabilité et la crédibilité de la source d’une information nécessitant la bonne relation avec la population dans la quête du renseignement. La population est partenaire privilégié dans le processus du cycle du renseignement. La situation sécuritaire du Mali a servi de base pour conclure sur l’importance de l’implication de la population surtout en matière de contre-terrorisme et en particulier dans le contexte malien où la situation sécuritaire est volatile. 

Les stagiaires ont pu s’exercer sur des cas pratiques tels que l’exploitation d’informations sensibles  ou de vidéos à propagande djihadiste.

Rubriques éditoriales: