EUCAP Sahel Mali

À propos

20/06/2016 - 16:28
About us - structure and organisation

EUCAP Sahel Mali est une mission civile de l'Union européenne avec son siège à Bamako, au Mali. Ses opérations ont été lancées le 15 janvier 2015, à la suite d'une invitation officielle du gouvernement malien à aider les forces de sécurité intérieure à réaffirmer l'autorité du gouvernement sur l'ensemble du pays, suite à la «crise du Nord du Mali» qui a laissé une grande partie du pays sous de contrôle de diverses factions.

L'Union européenne (UE) soutient la paix et le développement au Mali. Ce pays, et plus généralement le Sahel sont des priorités politiques de l'UE. Dans le cadre de la stratégie globale de l’UE et de la Politique de Sécurité et Défense Commune, EUCAP Sahel Mali, une mission civile lancée en janvier 2015, soutient les autorités et la population maliennes dans la réforme du secteur de la sécurité. La Mission appuie les forces de sécurité intérieure (garde, gendarmerie et police nationales) et leurs ministères de tutelle par des actions de formation, d’accompagnement, de conseil et des projets d’infrastructure et d’équipement pour renforcer leurs capacités afin de mieux remplir leurs missions au service de la population. EUCAP Sahel Mali est un élément important de l'approche régionale adoptée dans la stratégie de l'UE pour la sécurité et le développement au Sahel.

Au quotidien, la Mission travaille sur le renforcement des capacités structurelles, des capacités opérationnelles ainsi que des capacités relationnelles. Elle fournit des experts en conseil stratégique et en formation à la Police, à la Gendarmerie et à la Garde nationale du Mali et aux ministères concernés afin de soutenir la réforme dans le secteur de la sécurité. EUCAP Sahel Mali soutient le désir de l'État malien de moderniser ses forces de sécurité et de leur permettre de répondre plus efficacement au besoin de protection de toute la population malienne dans tout le pays.

Le 15 janvier 2021, le mandat d’EUCAP Sahel Mali a été prolongé pour deux ans. Une des principales priorités de la Mission EUCAP sera de renforcer les actions dans les domaines de la bonne gouvernance, du respect des droits de l'Homme, et de la lutte contre les violences illégitimes et de l'impunité.

Dans cette perspective, la Mission soutiendra le développement de la prévôté pour prévenir des abus et diligenter des enquêtes, la justice militaire pour poursuivre les auteurs d’infractions (domaine dans lequel il y a eu un certain progrès ces derniers mois) et les services d’inspection pour prévenir et garantir des sanctions légitimes.

Une deuxième priorité sera de faciliter le redéploiement des forces de sécurité intérieure sur le territoire, et de soutenir le retour de l’Etat et des services de base au centre du pays. Basée à Bamako, la Mission dispose également d’une présence permanente au Centre pour appuyer ses partenaires sur place.

La troisième priorité sera de soutenir les autorités et les forces de sécurité intérieure dans la sécurisation des prochaines élections prévues en 2022.

EUCAP Sahel Mali collabore étroitement avec les autres acteurs européens et internationaux travaillant pour la paix, la stabilité et le développement au Mali afin d’identifier les besoins et de rechercher des synergies pour obtenir des résultats concrets. Comme dit le proverbe malien : « une seule main, si elle n’a pas sa sœur, quoi qu’elle fasse, n’ouvrira pas un double nœud ».

Ligne d'opérations 1:Conseil stratégique

EUCAP Sahel Mali conseile les forces maliens de sécurité intéreure et ces départements sur l'implémentation de la reforme du secteur de sécurité du pays. Les conseillers d'EUCAP Sahel Mali leurs homologues maliens a améliorer leur stratégie nationale des ressources humaines, à moderniser leurs pratiques de gestion et de contrôle des services et avec le recrutement de nouveau personnel pour la Police, la Gendarmerie et la Garde nationale. EUCAP Sahel Mali contribue à:

  • une base de données des ressources humaines
  • une politique de recrutement et une base de données de la gestion du personnel
  • un effectif de référence
  • une politique de recrutement de personnel axée sur les compétences
  • des méthodes de gestion opérationnelle pour aider à restaurer les liens hiérarchiques
  • Unités d'audit et d'inspection au sein de l'inspection des forces générales

La mission participe à la mise en place d’un schéma directeur de la formation, à la refonte de la formation initiale (structures et contenu) et à la relance de la formation continue.

 

Ligne d'opérations 2:Formation

Les experts d’EUCAP Sahel Mali mènent des formations à la Gendarmerie, la Police et la Garde Nationale maliennes. L’objectif final est de former une masse critique de cadres des forces de sécurité intérieure. 



Les formations portent sur des sujets comme le management et le commandement, l’éthique professionnelle, les droits de l’homme et le genre, les techniques de renseignement, l’intervention professionnelle, la police judiciaire, le contre-terrorisme ou le maintien de l’ordre. Les cours sont adressées prioritairement aux cadres de niveaux supérieurs et intermédiaires. Chacun de ces cadres va recevoir une formation individuelle de 4 semaines et de 100 heures. 



Dans le souci de l’appropriation locale, la mission forme également des formateurs, qui, à leur tour, transmettront les acquis de la formation aux futurs stagiaires. Les directions de force sélectionnent des cadres pour suivre les formations EUCAP, avec l’appui des conseillers en formation.

 

Ligne d'opérations 3: Coordination & Coopération

Afin de valoriser les synergies et les complémentarités avec les partenaires, EUCAP Sahel Mali fonctionne en collaboration étroite avec les autres acteurs internationaux et européens présents au Mali et avec la société civile. 



Des formations et des actions conjointes sont notamment co-organisées avec la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et avec la mission de formation militaire EUTM Mali, afin d’optimiser l’appui à l’Etat malien. 



La société civile est un acteur primordial pour accompagner les réformes décidées par le gouvernement pour qu’elles soient comprises par la population. EUCAP soutient la société civile dans sa participation à la conception des réformes, et en parallèle, la société civile apporte son expérience pour la mise en œuvre des activités de EUCAP. 



EUCAP entend également coopérer avec le Parlement à travers un dialogue avec les commissions concernées par la modernisation des forces de sécurité intérieure, en transparence avec le gouvernement. 



A travers ses actions de coopération, EUCAP vise à créer un esprit de collaboration pour fixer des objectifs communs et cohérents et maximiser l’effet du soutien extérieur donné aux forces de sécurité intérieure.

 

Le soutien à la stabilité et à la sécurité du Sahel est une priorité pour l’Union Européenne. La coopération croissante entre les pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), leurs efforts pour parvenir à une approche commune aux défis régionaux et le besoin de réponses conjointes créent des opportunités pour un appui renforcé de la part de l’Union Européenne.

Les objectifs stratégiques de la régionalisation des actions PSDC au Sahel sont: le soutien de la coopération trans-frontalière au Sahel, le soutien des structures de coopération régionale, en particulier celles des pays du G5 Sahel et, dans ce contexte, le renforcement des capacités nationales des pays du G5 Sahel.

Aux fins de la réalisation de ces objectifs, le Conseil de l’Union Européenne a décidé (Décision PESC 2017/1102 du 20 Juin 2017) d’établir une cellule de coordination régionale au sein de l’EUCAP Sahel Mali, comprenant un réseau d’experts en matière de sécurité intérieure et de défense dans les pays du G5 Sahel. Dans une première phase, ce réseau effectuera une évaluation des besoins en vue de l’élaboration d’un plan de mise en oeuvre régional PSDC qui devrait être approuvé par les États membres de l’UE.

La CCR est basée au quartier général de la Mission EUCAP Sahel Mali, à Bamako. Elle comprend le personnel affecté auprès d’EUCAP Sahel Mali et sept experts en matière de sécurité intérieure et de défense se trouvant au sein des délégations de l’Union Européenne en Mauritanie, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad (voir organigramme joint).

Mandat et activités de la Cellule et du réseau d’experts

La CCR a pour objectifs, en étroite coopération avec les missions PSDC au Sahel existantes: a) de contribuer à l’établissement, par l’Union, d’un état des lieux des besoins et lacunes en matière de sécurité et de défense des pays du G5 Sahel ayant trait à la coopération trans-frontalière régionale et touchant aux défis en matière de sécurité, en vue de l’élaboration d’un plan de mise en oeuvre régional PSDC qui formulera des recommandations pour les phases suivantes; b) de faciliter l’organisation de formations par les missions PSDC de l’Union au Sahel à l’intention de stagiaires des pays du G5 Sahel dans le domaine de la sécurité et de la défense.

Les experts en matière de sécurité intérieure et de défense collectent des informations ayant trait aux questions de sécurité et de défense dans leurs pays hôtes. Ils communiquent ces informations et, le cas échéant, des recommandations au chef de la CCR. Ils tiennent dûment informé le chef de la délégation de l’Union au sein de laquelle ils se trouvent.

La Cellule et le réseau d’experts visent à soutenir la coordination et la coopération trans-frontalière entre les pays du G5 Sahel ainsi qu’à renforcer leurs capacités nationales dans les domaines de la sécurité intérieure et de la défense.

Pendant la première phase de la régionalisation des actions PSDC dans la région du Sahel, un plan régional de mise en œuvre sera établi. Le plan inclura des activités de conseil et de formation ainsi que des projets visant le renforcement des capacités des pays du G5 Sahel dans les domaines de la sécurité intérieure et de la défense. Dans cette perspective, une évaluation des besoins et une analyse des lacunes seront élaborées, en mettant l’accent tout particulièrement pour que les pays du G5 Sahel disposent des capacités requises en vue de renforcer leur coopération mutuelle. La régionalisation des actions PSDC facilitera également la participation de ressortissants des différents pays du G5 Sahel dans les actions de formation de toutes les Missions PSDC (notamment EUTM Mali, EUCAP Sahel Mali, EUCAP Sahel Niger).

Enfin, des options pourront être examinées pour un appui accru à la Force Conjointe G5 Sahel de la part des Missions PSDC.

 

 

M. Hervé FLAHAUT est commissaire général de police ayant plus de 30 ans d'expérience professionnelle en tant que cadre. Il a une expérience dans le domaine du renseignement, des enquêtes et de la sécurité publique et possède une solide connaissance de la gestion des frontières et de la lutte contre les migrations clandestines. Il a passé une grande partie de sa carrière dans le domaine de la coopération policière interne et de la réforme du secteur de la sécurité.

Avant d’être nommé chef de la Mission EUCAP Sahel Mali, M. Flahaut était chargé de mission auprès du conseiller diplomatique du ministre français de l'intérieur (depuis novembre 2018), avec un accent particulier sur les questions de sécurité et les initiatives politiques européennes dans la région du Sahel.

Auparavant, il a occupé pendant quinze ans différents postes de direction au sein de la police française, notamment trois ans comme chef ou chef adjoint de services spéciaux et trois ans comme chef d'un commissariat de police.

Ses missions internationales s'élèvent à 19 ans, avec 3 postes d'attaché de police dans les Caraïbes, en Asie du Sud-Est et en Europe. Il a également été chargé de la mise en oeuvre de plusieurs projets de réforme de la police des frontières en Hongrie et en Slovaquie, dans le cadre du programme "PHARE" de l'UE, en vue de l'extension de l'espace Schengen.

Il a une expérience de 9 ans dans le domaine de la PSDC. Il a été chef adjoint d'EUPOL RD Congo pendant plus de 3 ans et a créé un processus d'évaluation opérationnelle dans le cadre d'EUCAP Sahel Mali. M. Flahaut a été END pendant 4 ans au sein de la CPCC, où il a acquis une connaissance approfondie des institutions et des mécanismes de coordination de l'UE.

Il est licencié en sciences politiques, Institut d'études politiques, Lyon, France - 1985. Il parle le français, l'anglais et l'espagnol.

Chef de Mission : M. Hervé FLAHAUT (France)

Mandat actuelle : 15 janvier 2021-31 janvier 2023

Effectifs : 233 autorisé ; 180 (132 internationaux, 48 locaux) actuellement déployés. 19 Pays contributeurs : 16 pays UE + 3 pays tiers

Budget : 87.47 Millions EUR (2021-2023)

Languages:
Editorial Sections: