EUCAP Sahel Mali

 

À propos

20/06/2016 - 16:28
About us - structure and organisation

EUCAP Sahel Mali est une mission civile de l'Union européenne avec son siège à Bamako, au Mali. Se s opérations ont été lancées le 15 janvier 2015, à la suite d'une invitation officielle du gouvernement malien à aider les forces de sécurité intérieure à réaffirmer l'autorité du gouvernement sur l'ensemble du pays, suite à la «crise du Nord du Mali» qui a laissé une grande partie du pays sous de contrôle de diverses factions.

La crise a également souligné la nécessité d'améliorer les pratiques de gouvernance et les capacités institutionnelles pour permettre aux populations du Mali d'exercer pleinement leurs droits, y compris le droit à la sécurité et à la justice. Rétablir la sécurité et la paix durable au Mali revêt une importance cruciale pour l'Afrique et l'Europe. EUCAP Sahel Mali est un élément important de l'approche régionale adoptée dans la stratégie de l'UE pour la sécurité et le développement au Sahel.
 
La mission fournit des experts en conseil stratégique et en formation à la Police, à la Gendarmerie et à la Garde nationale du Mali et aux ministères concernés afin de soutenir la réforme dans le secteur de la sécurité. EUCAP Sahel Mali soutient le désir de l'État malien de moderniser ses forces de sécurité et de leur permettre de répondre plus efficacement au besoin de protection de toute la population malienne dans tout le pays.

Le 15 avril 2014, le Conseil de l Union européenne a approuvé le mandat de EUCAP Sahel Mali (décision du Conseil 2014/219/PESC).

Afin de soutenir les efforts actifs du Mali visant à rétablir l'autorité de l'État et en étroite coordination avec d'autres partenaires internationaux, en particulier la délégation de L'UE et la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies au Mali (MINUSMA), EUCAP Sahel Mali fournit une assistance et des conseils à la police nationale, à la gendarmerie nationale et à la garde nationale dans la mise en œuvre de la réforme de la sécurité établie par le nouveau gouvernement, en vue de:

  • Améliorer leur efficacité opérationnelle
  • Rétablissement de leurs chaînes hiérarchiques respectives
  • Renforcer le rôle des autorités judiciaires et administratives en matière de gestion et de contrôle de leurs missions
  • Faciliter leur redéploiement vers le nord du pays

Après la revue stratégique de la mission en 2016 - après les 18 premiers mois au Mali - deux recommandations principales ont été faites:

  • Recommendation 1: (a) de prolonger le mandat pour 24 mois et; (b) de garder les 3 piliers conseil, formation et coopération & coordination
  • Recommendation 2: renforcer le mandat afin de:
    • renforcer la capacité des forces de sécurité intérieure maliennes dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé
    • Soutenir le Mali dans la gestion des flux migratoires et de la gestion des frontières
    • Ouvrir les formations aux forces de sécurité intérieure d'autres pays du G5 Sahel, sur invitation du Mali
    • Soutenir la régionalisation en insérant des officiers de liaison dans d'autres pays du G5 Sahel
    • Déployer progressivement des missions de conseil et de formation dans les régions du Mali

Ces recommandations ont été incorporées dans un mandat renouvelé qui a été adopté le 11 janvier 2017 par le Conseil de l'UE. Le mandat renouvelé prolonge la mission d'EUCAP Sahel Mali jusqu'à janvier 2019.


Ligne d'opérations 1:Conseil stratégique

EUCAP Sahel Mali conseile les forces maliens de sécurité intéreure et ces départements sur l'implémentation de la reforme du secteur de sécurité du pays. Les conseillers d'EUCAP Sahel Mali leurs homologues maliens a améliorer leur stratégie nationale des ressources humaines, à moderniser leurs pratiques de gestion et de contrôle des services et avec le recrutement de nouveau personnel pour la Police, la Gendarmerie et la Garde nationale. EUCAP Sahel Mali contribue à:

  • une base de données des ressources humaines
  • une politique de recrutement et une base de données de la gestion du personnel
  • un effectif de référence
  • une politique de recrutement de personnel axée sur les compétences
  • des méthodes de gestion opérationnelle pour aider à restaurer les liens hiérarchiques
  • Unités d'audit et d'inspection au sein de l'inspection des forces générales

La mission participe à la mise en place d’un schéma directeur de la formation, à la refonte de la formation initiale (structures et contenu) et à la relance de la formation continue.

 


Ligne d'opérations 2:Formation

Les experts d’EUCAP Sahel Mali mènent des formations à la Gendarmerie, la Police et la Garde Nationale maliennes. L’objectif final est de former une masse critique de cadres des forces de sécurité intérieure. 

Les formations portent sur des sujets comme le management et le commandement, l’éthique professionnelle, les droits de l’homme et le genre, les techniques de renseignement, l’intervention professionnelle, la police judiciaire, le contre-terrorisme ou le maintien de l’ordre. Les cours sont adressées prioritairement aux cadres de niveaux supérieurs et intermédiaires. Chacun de ces cadres va recevoir une formation individuelle de 4 semaines et de 100 heures. 

Dans le souci de l’appropriation locale, la mission forme également des formateurs, qui, à leur tour, transmettront les acquis de la formation aux futurs stagiaires. Les directions de force sélectionnent des cadres pour suivre les formations EUCAP, avec l’appui des conseillers en formation.

 


Ligne d'opérations 3: Coordination & Coopération

Afin de valoriser les synergies et les complémentarités avec les partenaires, EUCAP Sahel Mali fonctionne en collaboration étroite avec les autres acteurs internationaux et européens présents au Mali et avec la société civile. 

Des formations et des actions conjointes sont notamment co-organisées avec la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et avec la mission de formation militaire EUTM Mali, afin d’optimiser l’appui à l’Etat malien. 

La société civile est un acteur primordial pour accompagner les réformes décidées par le gouvernement pour qu’elles soient comprises par la population. EUCAP soutient la société civile dans sa participation à la conception des réformes, et en parallèle, la société civile apporte son expérience pour la mise en œuvre des activités de EUCAP. 

EUCAP entend également coopérer avec le Parlement à travers un dialogue avec les commissions concernées par la modernisation des forces de sécurité intérieure, en transparence avec le gouvernement. 

A travers ses actions de coopération, EUCAP vise à créer un esprit de collaboration pour fixer des objectifs communs et cohérents et maximiser l’effet du soutien extérieur donné aux forces de sécurité intérieure.

 

Le soutien à la stabilité et à la sécurité du Sahel est une priorité pour l’Union Européenne. La coopération croissante entre les pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), leurs efforts pour parvenir à une approche commune aux défis régionaux et le besoin de réponses conjointes créent des opportunités pour un appui renforcé de la part de l’Union Européenne.

Les objectifs stratégiques de la régionalisation des actions PSDC au Sahel sont: le soutien de la coopération trans-frontalière au Sahel, le soutien des structures de coopération régionale, en particulier celles des pays du G5 Sahel et, dans ce contexte, le renforcement des capacités nationales des pays du G5 Sahel.

Aux fins de la réalisation de ces objectifs, le Conseil de l’Union Européenne a décidé (Décision PESC 2017/1102 du 20 Juin 2017) d’établir une cellule de coordination régionale au sein de l’EUCAP Sahel Mali, comprenant un réseau d’experts en matière de sécurité intérieure et de défense dans les pays du G5 Sahel. Dans une première phase, ce réseau effectuera une évaluation des besoins en vue de l’élaboration d’un plan de mise en oeuvre régional PSDC qui devrait être approuvé par les États membres de l’UE.

La CCR est basée au quartier général de la Mission EUCAP Sahel Mali, à Bamako. Elle comprend le personnel affecté auprès d’EUCAP Sahel Mali et sept experts en matière de sécurité intérieure et de défense se trouvant au sein des délégations de l’Union Européenne en Mauritanie, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad (voir organigramme joint).

Mandat et activités de la Cellule et du réseau d’experts

La CCR a pour objectifs, en étroite coopération avec les missions PSDC au Sahel existantes: a) de contribuer à l’établissement, par l’Union, d’un état des lieux des besoins et lacunes en matière de sécurité et de défense des pays du G5 Sahel ayant trait à la coopération trans-frontalière régionale et touchant aux défis en matière de sécurité, en vue de l’élaboration d’un plan de mise en oeuvre régional PSDC qui formulera des recommandations pour les phases suivantes; b) de faciliter l’organisation de formations par les missions PSDC de l’Union au Sahel à l’intention de stagiaires des pays du G5 Sahel dans le domaine de la sécurité et de la défense.

Les experts en matière de sécurité intérieure et de défense collectent des informations ayant trait aux questions de sécurité et de défense dans leurs pays hôtes. Ils communiquent ces informations et, le cas échéant, des recommandations au chef de la CCR. Ils tiennent dûment informé le chef de la délégation de l’Union au sein de laquelle ils se trouvent.

La Cellule et le réseau d’experts visent à soutenir la coordination et la coopération trans-frontalière entre les pays du G5 Sahel ainsi qu’à renforcer leurs capacités nationales dans les domaines de la sécurité intérieure et de la défense.

Pendant la première phase de la régionalisation des actions PSDC dans la région du Sahel, un plan régional de mise en œuvre sera établi. Le plan inclura des activités de conseil et de formation ainsi que des projets visant le renforcement des capacités des pays du G5 Sahel dans les domaines de la sécurité intérieure et de la défense. Dans cette perspective, une évaluation des besoins et une analyse des lacunes seront élaborées, en mettant l’accent tout particulièrement pour que les pays du G5 Sahel disposent des capacités requises en vue de renforcer leur coopération mutuelle. La régionalisation des actions PSDC facilitera également la participation de ressortissants des différents pays du G5 Sahel dans les actions de formation de toutes les Missions PSDC (notamment EUTM Mali, EUCAP Sahel Mali, EUCAP Sahel Niger).

Enfin, des options pourront être examinées pour un appui accru à la Force Conjointe G5 Sahel de la part des Missions PSDC.

Philippe RIO, un haut gradé de la gendarmerie française, a été nommé à la tête de la mission EUCAP Sahel Mali le 1er octobre 2017.

Pendant 37 ans de services au sein la gendarmerie , mais aussi dans d'autres institutions civiles et militaires, M. Rio a pu cumuler des expériences policières et de gestion des crises très diverses.

Avant sa nomination à la tête de la mission civile de l'UE au Mali au 1er octobre 2017, il a été successivement : - en charge des relations extérieures militaires de la gendarmerie (2013-2015), incluant la préparation et la conduite des présidences françaises du Comité Interministériel de Haut Niveau (CIMIN) de la Force de Gendarmerie Européenne en 2014 et de l’association des gendarmeries européennes et méditerranéennes (FIEP) en 2015 ; commandant de la Force de Gendarmerie Européenne (2015-2017); chargé de projet à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale. 

"Mon rôle consistera à diriger la mission qui assure des fonctions de conseil des autorités maliennes, ministres compétents et directeurs généraux des forces de police, de gendarmerie et de la garde nationale, ainsi que la formation des cadres de ces forces."

(interview avec Le Point, oct. 2017).

Philippe Rio est titulaire d'un diplôme universitaire d'études littéraires, d'un master en sciences politiques, et est breveté du Collège interarmées de Défense. Il a été auditeur de la session régionale de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale en 2003, ainsi que du cours de haut niveau du Collège européen de sécurité et de défense en 2010 - 2011.

Languages:
Rubriques éditoriales: