Mission de l’UE d’assistance aux frontières (EUBAM) en Libye

Déclaration du haut représentant et vice président, Josep Borrell, et du commissaire à la gestion des crises, Janez Lenarčič, concernant l'assassinat de trois travailleurs humanitaires au Tigré

Brussels, 25/06/2021 - 21:13, UNIQUE ID: 210625_32
Joint Statements

Nous condamnons avec la plus grande fermeté l'assassinat de trois membres de Médecins Sans Frontières (MSF), qui a été commis ce jour au Tigré, à l'extérieur de Abiy Addi, alors que les victimes venaient en aide à ceux qui en ont le plus besoin. Nous présentons nos plus sincères condoléances à leurs proches.

Ces faits atroces sont une nouvelle illustration horrible de l'escalade du conflit au Tigré et une violation flagrante du droit international humanitaire.

Ils font suite au bombardement d'un marché au Tigré, qui visait des civils et a fait des dizaines de victimes en début de semaine. Des attaques aveugles et délibérées contre des civils n'ont cessé de se produire depuis que le conflit a éclaté.

Cette nouvelle attaque tragique perpétrée contre le personnel humanitaire au Tigré vient s'ajouter aux blocages continuels dont font l'objet ceux qui tentent de porter assistance aux personnes prises au piège du conflit.

Les attaques dirigées contre des civils et des travailleurs humanitaires s'ajoutent aux allégations de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, ainsi qu'au recours à la privation de nourriture et aux violences sexuelles comme armes de guerre. Nous lançons un nouvel appel pressant à un cessez‑le‑feu immédiat au Tigré et à un accès humanitaire sans entraves à toutes les personnes de la région touchées par le conflit, et rappelons avec la plus grande fermeté que les civils et le personnel humanitaire ne doivent pas être pris pour cibles.

Languages: