This site has been archived on (1st of Jan 2015)
1st of Jan 2015

Poursuite des matinées juridiques à Goma et Bukavu dans le cadre du renforcement de l’interaction entre la police et la justice en matière de violences sexuelles

28/05/2014

Des représentants du parquet civil et militaire, ainsi qu’une vingtaine des officiers de la police judiciaire (OPJ) de la PNC spécialisés en lutte contre les violences sexuelles ont participé, le 28 mai 2014, à Goma, au Nord Kivu, à une matinée juridique afin de renforcer la collaboration et l’échange entre les magistrats et les membres de la PNC (Police Nationale Congolaise) en matière de répression des infractions de violences sexuelles.

Cette activité a été organisée grâce à la collaboration entre le Parquet Civil et Militaire, la Police Nationale Congolaise, la Mission EUPOL RD Congo et l’appui financier de la GIZ. L’ONG RCN Justice et Démocratie a également participé à cette matinée juridique.

Au cours de cette matinée juridique, le Procureur de la République a rappelé le cadre législatif en matière de répression des violences sexuelles. Les participants, les magistrats, tant civils que militaires, ont discuté certains points de procédure ce qui leur a permis d’échanger de bonnes pratiques favorable au renforcement des capacités de ces mêmes policiers.

Cette matinée juridique, qui s'est tenue sous les auspices du Ministre de la justice Provincial ainsi que du Procureur de la République près le Parquet de Grande Instance de Goma, a été l’occasion de présenter un groupe de six magistrats, spécialisés en matière de lutte contre les violences sexuelles, qui viennent d’être nommés par le Procureur de la République à Goma

conformément aux directives du Procureur général de Kinshasa. Ainsi, ces magistrats ont pu faire connaissance avec les OPJ qui leurs transmettront les procédures en matière de violences sexuelles, notamment ceux de la Police Spécialisée pour la Protection de l’Enfant et de la Femme (PSPEF) avec lesquels ils seront particulièrement en relation. Cette activité a permis aussi de nouer des liens forts entre ces deux parties indispensables du procès pénal, pour une amélioration globale de la réponse judiciaire face à ce type de crime.

Cette activité s’inscrit dans le cadre général du mandat de la mission EUPOL RD Congo à l’appui de la réforme du secteur de la sécurité, en particulier dans le domaine de la lutte contre l’impunité et les violences sexuelles dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Vue des participants avec la formatrice
Vue des participants
  • Imprimer
  • choisir la taille de caractères normale
  • Augmenter la taille des caractères de 150 %
  • Augmenter la taille des caractères de 200 %

Newsletters