Les relations de l’UE avec la Thaïlande

Palais Royal, BangkokPalais Royal, Bangkok

Après le coup d'État militaire en septembre 2006 et les élections démocratiques qui ont suivi fin 2007, l'UE cherche à renforcer son dialogue politique et sa coopération avec la Thaïlande. L'UE négocie actuellement un accord de partenariat et de coopération (APC) qui créera de nouvelles possibilités de développer notre coopération, jusqu'ici été tirée par le commerce et les investissements.

L'APC fournira un cadre ambitieux et exhaustif pour une coopération avec la Thaïlande dans tous les secteurs clés des politiques de l'UE. Depuis le début des négociations en 2006, plusieurs cycles de négociations ont été organisés, tour à tour à Bruxelles, puis à Bangkok.

Du fait de sa situation politique nationale, la Thaïlande n'a pas pu participer pleinement aux discussions engagées entre l'UE et les pays de l'ANASE au sujet de l'accord de libre-échange.

La Thaïlande a pris la présidence de l'ANASE en juillet 2008. Son objectif est de rendre l'organisation plus professionnelle et plus proche des citoyens. Elle disposera d'une période étendue de 18 mois pour mener à bien la mise en œuvre des récentes initiatives de l'ANASE en matière d'intégration.