Relations de l'UE avec la Tanzanie

Dernières nouvellesRSS

Toute l'actualité

la Tanzaniela Tanzanie

La Tanzanie est située en Afrique orientale, en bordure de l’océan Indien, et compte huit pays limitrophes. Elle comprend l’ancienne colonie du Tanganyika, sur le continent, et l'ancien protectorat de Zanzibar. Ces deux entités ont été réunies en 1964 pour former la République unie de Tanzanie. Zanzibar a son propre président et dispose d’un parlement séparé. La Tanzanie compte environ 43,7 millions d'habitants. Depuis la période de la décolonisation, durant laquelle le premier président du pays, Julius Nyerere, a joué un rôle important dans le mouvement panafricain, la Tanzanie est un moteur politique en Afrique.

Même s’il est politiquement stable, le pays est lourdement endetté et reste l’un des plus pauvres au monde. Plus de 30 % de la population y vit sous le seuil de pauvreté. L’économie dépend fortement de l’agriculture et du tourisme. L’extraction de minéraux (or, diamants, tanzanite) est la plus importante source de croissance économique pour le pays. Soutenu par ses partenaires de développement, qui contribuent au budget total du pays à hauteur de 40 %, le gouvernement applique actuellement sa stratégie de réduction de la pauvreté. Parmi les réussites, il faut mentionner le taux de scolarisation, passé de 53 % en 1999 à 97% en 2008. Toutefois, le VIH/sida reste une cause de mort prématurée. En 2007, l’espérance de vie était de 51 ans.

Principaux aspects des relations entre l'UE et la Tanzanie

La Tanzanie a fait de grands progrès dans la mise en œuvre de l’aide et la coordination de l'action des donateurs. La Commission européenne soutient le gouvernement dans sa stratégie de réduction de la pauvreté, baptisée MKUKUTA, et participe avec d’autres donateurs à la stratégie d’assistance conjointe en Tanzanie. Les précédents programmes de développement de la Commission européenne concentraient leurs efforts sur l’aide à la stratégie gouvernementale de réduction de la pauvreté, essentiellement par un soutien budgétaire à différents secteurs: l’enseignement primaire, les routes, l’eau, les réformes juridiques et judiciaires, la santé et l’éducation.

Le nouveau cycle de développement de la Commission européenne (2008-2013) prévoit d'allouer 555 millions d’euros à la Tanzanie. La majeure partie de cette somme, soit 305 millions d’euros, consiste en un soutien budgétaire général au programme national de réduction de la pauvreté. Une autre partie, d’un montant de 139 millions d’euros, est consacrée au secteur routier. Enfin, 55,5 millions d’euros ont été réservés aux échanges et à l’intégration régionale.

La Commission européenne soutient les efforts déployés par la Tanzanie pour promouvoir l’intégration régionale, en particulier au sein de l'Union douanière de l'Afrique de l'Est et de la Communauté de développement de l'Afrique australe. L’Union européenne négocie actuellement un nouvel accord de partenariat économique avec la Tanzanie, qui porte à la fois sur le commerce et sur la coopération au développement.