Relations de l'UE avec le Swaziland

Dernières nouvellesRSS

  • 22/07/2014
    Southern African region and the EU complete negotiations for an Economic Partnership Agreement
  • 24/06/2014
    1 63679 1 _blank National Indicative Programme for the 11th European Development Fund - Swaziland National Indicative Programme for the 11th European Development Fund - Swaziland /development-cooperation/docs/national-indicative-programme_2014-2020/2014-2020_national-indicative-programme_swaziland_en.pdf 06/24/2014 00:00:00 06/24/2014 00:00:00 06/24/2014 00:00:00 nulldate 2014062400 090126248c535d13 N 090126248c58a70a /development-cooperation/docs/national-indicative-programme_2014-2020/2014-2020_national-indicative-programme_swaziland_en.pdf 367245 pdf N /development-cooperation/docs/national-indicative-programme_2014-2020/2014-2020_national-indicative-programme_swaziland_fr.pdf 1 /development-cooperation/docs/national-indicative-programme_2014-2020/2014-2020_national-indicative-programme_swaziland_en.pdf /development-cooperation/docs/national-indicative-programme_2014-2020/2014-2020_national-indicative-programme_swaziland_zz.pdf N ID_INTERNAL N N
    National Indicative Programme for the 11th European Development Fund - Swaziland pdf - 359 KB [359 KB] English (en)
  • 19/06/2014
    Signature des programmes indicatifs nationaux avec 16 pays ACP

Toute l'actualité

le Swazilandle Swaziland

Le Swaziland est un petit royaume d’Afrique australe, enclavé entre l’Afrique du Sud et le Mozambique. Ce petit pays possède un paysage diversifié et compte environ 1 million d’habitants. Le Swaziland est l'une des dernières monarchies absolues au monde. Son monarque gouverne par décret et la plupart de ses sujets vivent en milieu rural selon un mode traditionnel. Une constitution est entrée en vigueur en 2006, mais les partis politiques restent bannis. L’économie du Swaziland repose sur les exportations de sucre, la sylviculture, l'agriculture et l'exploitation minière, ainsi que sur une petite industrie de confection textile.

Le taux de chômage représente un problème important dans ce pays. Environ deux tiers de la population souffrent d'une pauvreté chronique et les pénuries alimentaires se généralisent. Les indicateurs de développement humain sont peu élevés, bien que le pays affiche un profil de revenu moyen. Les niveaux d’éducation sont relativement corrects, mais le pays a été dévasté par la pandémie de VIH/sida. L’espérance de vie est tombée à 31 ans, le taux de mortalité est élevé, et on assiste à une baisse de la productivité et des revenus.

Les points clés des relations entre l’UE et le Swaziland

Le nouveau cycle de développement de la Commission européenne (2008-2013) prévoit d'allouer au Swaziland une enveloppe de 63 millions d'euros de fonds programmables au titre du 10ème Fonds européen de développement. Ce programme se consacre en priorité au développement humain (29 millions d'euros) dans les domaines de l'éducation et de la santé, ainsi qu'à l'approvisionnement en eau et à l'assainissement (14 millions d'euros). En outre, le Swaziland bénéficie d'une aide de la Commission européenne dans le cadre des mesures d'accompagnement dans le secteur du sucre destinées aux pays signataires du protocole sur le sucre, afin de les aider à s'adapter aux réformes du marché européen du sucre. Cette aide s'élève à environ 120 millions d'euros sur la période 2007-2013. Le pays a également bénéficié de 14,2 millions d'euros de fonds supplémentaires grâce au mécanisme FLEX pour compenser les pertes à l'exportation de 2008.

Le volet «développement humain» tient compte de la menace planant sur la prestation de services de base, en particulier à cause de la pandémie de VIH/sida. Il est prévu de développer les capacités des systèmes de soins de santé à différents niveaux, en ce qui concerne la gouvernance, la gestion et l'efficacité, et d'améliorer l'accès équitable aux services de santé et d'éducation, en particulier pour les orphelins et les enfants vulnérables.

Les mesures dans le secteur de l’eau visent à améliorer le niveau de vie rural en renforçant l'accès à l'eau potable et aux installations sanitaires adéquates, afin de créer des emplois, de renforcer la sécurité alimentaire et de réduire la pauvreté. L'accent sera mis sur les infrastructures plutôt que sur l’élaboration des politiques ou le renforcement des capacités.