Brussels, 16/02/2016
160216_01_fr
DECLARATION CONJOINTE

Déclaration conjointe des Porte-paroles de la HR/VP Federica Mogherini et du Commissaire à la Coopération internationale et au Développement, Neven Mimica, sur le deuxième tour des élections présidentielles et le nouveau premier tour des élections législatives en République centrafricaine

La bonne organisation des scrutins présidentiels et législatifs du 14 février en République centrafricaine, qui se sont déroulés dans le calme sur l’ensemble du territoire, témoigne une fois de plus de la détermination de la population à prendre en main son destin par la voie démocratique. Toutes les parties prenantes et institutions centrafricaines, et notamment l'Autorité Nationale des Elections, ont fait tout leur possible pour répondre aux carences qui avaient conduit à l'annulation du premier tour des élections législatives par la Cour Constitutionnelle de Transition.

L'UE restera attentive aux prochaines étapes du processus électoral en cours, notamment à travers sa mission d'expertise électorale. La compilation, l’annonce des résultats détaillés et le traitement des contentieux électoraux, constituent des étapes cruciales pour la transparence et la crédibilité des élections.

Il est important que le climat de calme soit maintenu afin de poursuivre le processus qui marquera la fin de la transition politique ainsi que le retour définitif à l’ordre constitutionnel.

L'engagement des forces internationales de la MINUSCA et de Sangaris, auxquelles ont été associées les forces de sécurité intérieure, a contribué à la tenue de ces élections dans un environnement apaisé.