Relations de l'UE avec la Serbie

En décembre 2009, les citoyens serbes ont obtenu le droit de voyager sans visa dans l'espace Schengen. La Serbie a déposé une demande d'adhésion à l’UE durant le même mois.

L'UE facilite le dialogue entre Belgrade et Pristina afin de: 

  • promouvoir la coopération;
  • faire avancer le processus d'adhésion à l’UE;
  • améliorer la vie des citoyens.

Depuis octobre 2012, grâce à l'engagement personnel de Catherine Ashton, haute représentante de l'UE, le dialogue de haut niveau instauré entre Belgrade et Pristina a débouché le 19 avril 2013 sur le premier accord de principe régissant la normalisation des relations entre les deux parties. La mise en œuvre de cet accord, qui marque une avancée majeure dans les relations entre Belgrade et Pristina, a entraîné des changements concrets sur le terrain. 

En juin 2013, le Conseil européen a décidé de démarrer les négociations d'adhésion avec la Serbie.

L'accord de stabilisation et d'association , qui instaure un cadre contractuel global entre la Serbie et l'UE, est entré en vigueur en septembre 2013.

En janvier 2014, l’UE et la Serbie ont tenu leur première conférence intergouvernementale, lançant ainsi officiellement les négociations.

La Commission européenne publie tous les ans un rapport d'avancementafin d'évaluer les progrès réalisés par la Serbie sur la voie de l'adhésion.

 En savoir plus:

- Conclusions du Conseil


Subscribe to Newsletters and alerts