Les relations de l'UE avec le Pakistan

Bus aux couleurs lumineusesBus aux couleurs lumineuses

La coopération avec le Pakistan remonte à 1974, mais l'accord de coopération de 2004 a jeté les bases d'une relation plus étroite. Des sommets ad hoc UE-Pakistan ont été organisés en 2009 et 2010 et, en mars 2012, un nouveau cadre politique — le plan quinquennal de coopération — a été adopté par les deux parties. Ce plan vise à donner une nouvelle dimension aux relations en intensifiant le dialogue dans les domaines prioritaires que sont la coopération politique, la sécurité, la gouvernance et les droits de l’homme, le commerce, l’énergie et plusieurs domaines de coopération sectorielle. L’UE a également entamé des dialogues spécifiques avec le Pakistan sur la lutte contre le terrorisme et la non-prolifération.

Le dernier dialogue stratégique entre Catherine Ashton, haute représentante/vice-présidente de l'UE, et Sartaj Aziz, conseiller pakistanais pour la sécurité nationale et les affaires étrangères, a eu lieu à Bruxelles le 25 mars 2014 .

En 2010, l'UE et le Pakistan ont conclu un accord de réadmission des personnes en séjour irrégulier dans l'UE. Cet accord est mis en œuvre par l’intermédiaire du comité de réadmission mixte UE-Pakistan.

Afin de soutenir la consolidation démocratique au Pakistan, l'UE a envoyé une mission d'observation électorale dans le cadre des élections générales de mai 2013. [Rapport final]

Depuis le 1er janvier 2014, le Pakistan a accès aux préférences commerciales du SPG+, puisqu'il respecte les exigences requises, notamment une mise en œuvre effective de 27 conventions internationales, dont 7 conventions des droits de l’homme.

Le document de stratégie par pays 2007-2013 est axé sur la réduction de la pauvreté, en apportant notamment une aide au développement rural et à la gestion des ressources naturelles, ainsi qu'à l'éducation et au développement des ressources humaines, en particulier dans la province de la frontière nord-ouest (NWFP) et au Baloutchistan. Depuis 2010, l'UE et les États membres allouent chaque année au pays quelque 600 millions d'euros d'aide humanitaire et au développement. Au cours de la période 2014-2020, l'aide sera axée sur la bonne gouvernance, les droits de l’homme et l’État de droit, l'éducation et le développement rural.

L'UE a fourni une aide humanitaire considérable après les inondations survenues en 2010 (voir la fiche d'information ), 2011 et 2012 pour secourir les plus vulnérables. ECHO, le service d'aide humanitaire de la Commission européenne, apporte aussi une aide aux personnes déplacées à l’intérieur du pays, et reste actif au Pakistan, bien qu'à une échelle plus réduite désormais. Il s'emploie notamment à répondre aux besoins nutritionnels dans la région de Sindh.