Myanmar (Birmanie)

Dernières nouvellesRSS

  • 07/04/2014
    446 63679 1 EU to host senior level meetings of the ASEAN Regional Forum EU to host senior level meetings of the ASEAN Regional Forum /asean/news/level_meetings_en.htm 04/07/2014 00:00:00 04/07/2014 00:00:00 04/07/2014 00:00:00 nulldate 2014040700 090126248ba94097 N 090126248ba96d94 /asean/news/level_meetings_en.htm 6507 xml N /asean/news/level_meetings_fr.htm 1 /asean/news/level_meetings_en.htm /asean/news/level_meetings_zz.htm N ID_INTERNAL N N
    EU to host senior level meetings of the ASEAN Regional Forum English (en)
  • 07/04/2014
    445 63679 1 General background on the ASEAN REGIONAL FORUM General background on the ASEAN REGIONAL FORUM /asean/news/background_en.htm 04/07/2014 00:00:00 04/07/2014 00:00:00 04/07/2014 00:00:00 nulldate 2014040700 090126248ba7b711 N 090126248ba95da3 /asean/news/background_en.htm 8402 xml N /asean/news/background_fr.htm 1 /asean/news/background_en.htm /asean/news/background_zz.htm N ID_INTERNAL N N
    General background on the ASEAN REGIONAL FORUM English (en)
  • 27/03/2014
    Joint Statement by Kristalina Georgieva, EU Commissioner for International Cooperation, Humanitarian Aid and Crisis Response, and Andris Piebalgs, EU Commissioner for Development

Toute l'actualité

Myanmar — Pagodes à PaganMyanmar — Pagodes à Pagan

Depuis le début de 2011, le Myanmar (Birmanie) s'est lancé dans un impressionnant programme de réformes politiques et économiques, mettant ainsi fin à cinq décennies de régime autoritaire. Le gouvernement s'est engagé à mettre en place un véritable système démocratique, et des progrès importants ont été réalisés en vue d'instaurer une société plus ouverte et équitable. Le processus de réforme est axé sur la transition démocratique, les réformes économiques et sociales et le processus de paix avec plusieurs groupes ethniques.

La fin de l'assignation à résidence de l'opposante Aung San Suu Kyi et le retour de son parti sur la scène politique constituent d'autres étapes importantes dans la transition pacifique vers la démocratie et impriment un nouvel élan à la vie politique du pays.

L’engagement pris par le gouvernement de libérer tous les prisonniers politiques à la fin de 2013, les efforts consentis pour réviser et réformer la législation, la volonté de traiter les préoccupations écologiques et économiques exprimées par la société civile, l'assouplissement de la censure et l'adoption d'une législation dans le domaine du droit du travail constituent des signes d'encouragement pour l'UE et rendent les promesses de réforme plus crédibles.

Une conférence nationale de cessez-le-feu devrait avoir lieu dans les prochains mois. Elle ouvrira la voie à un dialogue politique, afin de parvenir à une paix durable et de mettre fin à plus de soixante ans de conflit armé.

Les mesures restrictives imposées par l'UE ont été suspendues en avril 2012 et levées en 2013 (à l’exception de l’embargo sur les armes), afin de saluer et d’encourager le processus de réforme.

En juillet 2013, l’UE a rétabli l'accès du Myanmar (Birmanie) au système de préférences généralisées (SPG), qui permet aux produits du pays d'accéder au marché unique européen en franchise de droits et sans contingent.

Le cadre global, qui définit la politique de l’UE et l'aide apportée aux réformes jusqu’en 2015, a été adopté par le Conseil Affaires étrangères le 22 juillet 2013. La paix, la démocratie, le développement et le commerce, ainsi que l'engagement du Myanmar (Birmanie) envers la communauté internationale ont été identifiés comme les principaux domaines d’action.

La task force commune UE-Myanmar,qui s'est réunie du 13 au 15 novembre 2013 à Yangon et Naypyitaw, est l'expression la plus visible du partenariat durable que l'UE et le Myanmar sont en train de construire. La task force a pour objectif de fournir un soutien global à la transition du pays, en déployant tous les instruments et mécanismes politiques et économiques dont dispose l’UE. Ceux-ci englobent l’aide au développement, la coopération parlementaire, ainsi que le soutien au processus de paix et aux investissements.

L'UE se réjouit que le Myanmar (Birmanie) assure sa première présidence de l'ANASE en 2014 et espère que le pays jouera un rôle constructif pour que la coopération UE-ANASE devienne plus ambitieuse et plus politique.

À l'heure actuelle, les relations bilatérales sont régies par les conclusions du Conseil du 22 avril 2013 , par la décision n° 2013/184/PESC du Conseil du 22 avril 2013 et par les conclusions du Conseil du 22 juillet 2013 sur le cadre global de la politique de l’Union européenne et de soutien au Myanmar (Birmanie) .