Relations de l'UE avec Mercosur

Siège du Mercosur, Montevideo, Uruguay Siège du Mercosur, Montevideo, Uruguay

Le Mercosur a été créé en 1991 par l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay avec la signature du traité d'Asunción. Le Venezuela est membre à part entière depuis juillet 2012 et le processus qui devrait permettre à la Bolivie d'obtenir ce statut est en cours depuis décembre 2012. Le Chili, la Colombie, l'Équateur et le Pérou sont des membres associés. Le secrétariat, établi à Montevideo, fonctionne sur la base d'une présidence tournante semestrielle.

Les profondes asymétries existant en termes de taille et d'économie entre les pays membres peuvent se traduire par des différences de capacités. L'Union européenne encourage le renforcement du Mercosur et appuie ses initiatives, notamment au travers de l'accord interinstitutionnel portant sur l'octroi d'une assistance technique et institutionnelle destinée à ses structures récemment mises en place.

En 1995, l'Union européenne et le Mercosur ont signé un accord-cadre interrégional de coopération, qui est entré en vigueur en 1999. La déclaration conjointe annexée à cet accord forme la base du dialogue politique entre les parties. Ce dialogue se tient régulièrement à l'échelon des chefs d'État, des ministres et des hauts fonctionnaires.

En 2000, les parties ont engagé des négociations en vue d'un accord d'association fondé sur trois piliers: le dialogue politique, la coopération et le commerce. Les négociations ont été suspendues en 2004 en raison de divergences fondamentales concernant le volet commercial. Les relations politiques se sont néanmoins poursuivies et ont notamment débouché sur la signature, lors du sommet UE-MERCOSUR de Lima en 2008, d'un accord visant à étendre les relations à trois nouveaux domaines: la science et les technologies, les infrastructures et les énergies renouvelables .

En mai 2010, après une interruption de six années, les négociations ont repris lors du sommet UE-ALC de Madrid. Elles sont toujours en cours. L’objectif est de négocier un accord commercial global qui couvre non seulement le commerce des produits industriels et agricoles, mais aussi les services, l'amélioration des règles sur les marchés publics, la propriété intellectuelle, les douanes et la facilitation des échanges, ainsi que les obstacles techniques au commerce.

L’UE, le premier partenaire commercial du Mercosur, représente 19,8 % du volume total de ses échanges avec le reste du monde, soit 109,895 milliards d’euros en 2013.

L'UE apporte une aide au Mercosur au titre du programme régional 2007-2013 , adopté en août 2007 dans le cadre de la stratégie régionale pour le Mercosur. Le programme régional prévoit 50 millions d'euros pour soutenir les projets mis en œuvre dans trois domaines prioritaires:

  1. le renforcement institutionnel du Mercosur;
  2. le soutien à la préparation de la mise en œuvre du futur accord d'association;
  3. la participation renforcée de la société civile au processus d'intégration du Mercosur.

Évaluation à mi-parcours et programme indicatif régional 2011-2013


  • Imprimer
  • choisir la taille de caractères normale
  • Augmenter la taille des caractères de 150 %
  • Augmenter la taille des caractères de 200 %