Relations de l'UE avec Madagascar

Madagascar et UE, partenariat solide et durable, parfois agité

Les crises politiques cycliques et la mauvaise gestion des ressources rendent la lutte contre la pauvreté (malnutrition chronique, services sociaux dégradés) une tâche difficile et de longue haleine: 70 % des 23,8 millions de Malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté.

A la recherche d'une nouvelle identité

La tradition du passé de se servir de coups de force pour la prise du pouvoir et d'effectuer des élections pour les légitimer à la suite n'est pas conforme aux principes démocratiques de l'alternance par les urnes et du choix des leaders par le peuple souverain.  Pour cela le Président  Hery Rajaorarinampianina, venu au pouvoir en 2014 exclusivement par les urnes, cherche à pérenniser cet acquis par un ancrage de la politique plus proche de la population. Il fait face à des  réticences dans la classe politique, notamment de son prédécesseur comme Président élu Marc Ravalomanana, qui essaie de le destituer et d'arriver à des élections anticipées

Points clés des relations entre l'UE et Madagascar

La mise en œuvre des grandes réformes structurelles et la bonne tenue des élections municipales en Juillet 2015 avec une participation égale à celle de l'élection présidentielle est un bon point de départ pour la reprise de la coopération pdf - 314 KB [314 KB] avec l'UE après 5 ans de suspension pdf - 139 KB [139 KB] . L'UE soutient de PR Hery dans la nouvelle ligne politique d'ancrage populaire de la démocratie. Elle supporte à travers le 11. FED la gouvernance adéquate, contribue à la création des infrastructures  nécessaires (en "blending" / co-financement avec la BEI) et appuie l'organique institutionnelle nécessaire pour un développement rural intégré comme définie dans la matrice intersectorielle du PIN pdf - 202 KB [202 KB]

Pendant les années à venir il s'agira aussi de renforcer la voix de la société civile, afin qu'elle puisse d'avantage suivre, contrôler et dénoncer les dysfonctionnements de l'administration. En effet la corruption et le pillage des ressources ont atteints des niveaux qui menacent la mise en œuvre des nouvelles orientations politiques, notamment la décentralisation du pouvoir. L'UE continuera  à suivre de près l'amélioration de la Gouvernance publique.

Le Programme indicatif national 2014-2020 pdf - 841 KB [841 KB] approuvé en octobre 2015 attribue une enveloppe de 518 Mio €. Ensemble avec les crédits prévus de la BEI ainsi que les autres ressources du budget et les contributions bilatérales des Etats membres l'UE mobilisera autour de 1 milliard € jusqu'en 2020, donc 10 € par habitant et par an, pour mettre le pays sur le chemin d'une croissance inclusive et durable, respectueuse du développement humain et environnemental

Le Madagascar prévoit aussi pendant cette période de mobiliser d'avantage l'investissement privé pour lequel les opportunités sont déjà bonnes et dont l'environnement institutionnel est en train de s'améliorer. Les partenariats privés publics devront y jouer un rôle important. En effet le secteur entrepreneurial malgache est peu capitalisé et encore assez isolé. L'équilibre entre ouverture et protection de cette économie insulaire est difficile à établir et son maintien nécessite aussi des mécanismes de contrôle efficaces.  Le Madagascar a ratifié en 2013 un accord de partenariat économique (REPA) avec 4 autres pays de la  zone géographique océan indien et Afrique australe entérinant l'abolition des tarifs douaniers pour 81% des produits jusqu'en 2022.