Relations UE-Iraq

Dernières nouvellesRSS

  • 28/03/2014
    1 65744 1 Local EU Statement in Iraq on the occasion of the upcoming parliamentary elections Local EU Statement in Iraq on the occasion of the upcoming parliamentary elections /delegations/iraq/press_corner/all_news/news/2014/20140328_en.htm 03/28/2014 00:00:00 03/28/2014 00:00:00 03/28/2014 00:00:00 nulldate 2014032800 090126248bb6e324 N 090126248bb7546d /delegations/iraq/press_corner/all_news/news/2014/20140328_en.htm 8666 xml N /delegations/iraq/press_corner/all_news/news/2014/20140328_fr.htm 1 /delegations/iraq/press_corner/all_news/news/2014/20140328_en.htm /delegations/iraq/press_corner/all_news/news/2014/20140328_zz.htm N ID_INTERNAL N N
    Local EU Statement in Iraq on the occasion of the upcoming parliamentary elections English (en)
  • 12/03/2014
    IRAQ: L’UE RENFORCE SON AIDE HUMANITAIRE
  • 10/02/2014
    Council conclusions on Iraqpdf

Toute l'actualité

La ziggourat d'Our, en MésopotamieLa ziggourat d'Our, en Mésopotamie

L'Iraq est une république constitutionnelle, fédérale, démocratique et parlementaire, dont les frontières actuelles ont été établies au début du XXe siècle. Le nouvel État est situé dans la région historique de la Mésopotamie, «le pays entre deux fleuves» (le Tigre et l'Euphrate). La région est souvent évoquée comme étant le berceau de l'humanité.

 

 

Relations politiques

L’UE soutient la transition de l’Iraq vers la démocratie et son intégration au sein de la région et de la communauté internationale. Conformément à leur objectif mutuel de renforcer leurs relations, l'UE et l'Iraq ont signé en mai 2012 un accord de partenariat et de coopération, afin d'instaurer un cadre favorisant le dialogue et la coopération dans les domaines suivants:

  • questions politiques et sociales;
  • droits de l'homme;
  • État de droit;
  • migrations;
  • environnement;
  • commerce;
  • culture;
  • énergie;
  • transports;
  • sécurité.

Les experts des deux parties se rencontrent régulièrement au sein de groupes de travail techniques pour discuter de la coopération dans ces domaines. L'orientation générale des relations UE-Iraq est définie lors de réunions ministérielles annuelles. Le dernier dialogue ministériel UE-Iraq s'est tenu en janvier 2014.


Relations commerciales bilatérales

Les relations bilatérales commerciales entre l'UE et l'Iraq sont prometteuses, de même que les perspectives pour l'Iraq de devenir un partenaire stratégique dans le domaine de l'énergie. L’UE est déjà le deuxième partenaire commercial de l'Iraq, après les États-Unis, les échanges bilatéraux ayant totalisé 17,5 milliards d’euros en 2012. Durant la même année, les exportations de l'UE vers l'Iraq, constituées essentiellement de machines, d'équipements de transport, de produits chimiques, de denrées alimentaires et d'animaux vivants, se sont élevées à 4,7 milliards d'euros.

Les importations, qui ont représenté 12,8 milliards d'euros, ont été dominées à 99,7 % par le pétrole. L’excédent commercial de l’Iraq avec l’UE a atteint 8,1 milliards d’euros en 2012. Pour l’UE, le resserrement des liens commerciaux avec l'Iraq constitue un élément important de la reconstruction et du développement du pays.

 

Coopération en matière de reconstruction et de développement

L’UE a amplement participé au relèvement et à la reconstruction de l’Iraq, en lui octroyant plus de 1 milliard d’euros, aide humanitaire comprise, depuis 2003. L’aide au développement apportée par l’UE a servi à soutenir la démocratie, la bonne gouvernance, les droits de l’homme, la croissance économique et la lutte contre la pauvreté, le renforcement des capacités et des institutions en matière de justice pénale, les services de base, les élections et les organisations de la société civile.

Durant la période 2014-2020, l'UE a prévu de réserver 75 millions d'euros pour:

  • renforcer les droits de l’homme et l’État de droit;
  • améliorer l’enseignement primaire et secondaire;
  • fournir un accès à l’énergie durable pour tous.

En outre, un centre de l’énergie UE-Iraq va être créé afin de faciliter l’introduction de nouvelles technologies et de faire avancer la réforme dans ce secteur stratégique de l’économie iraquienne.