L’UE et les droits de l’homme

Dernières nouvellesRSS

  • 09/10/2014
    633 65744 1 _blank Joint Declaration by EU High Representative and the Secretary General of the Council of Europe on European and World Day against the Death Penalty, 10 October 2014 Joint Declaration by EU High Representative and the Secretary General of the Council of Europe on European and World Day against the Death Penalty, 10 October 2014 /statements/docs/2014/141009_03_en.pdf 10/09/2014 11:56:00 10/09/2014 11:56:00 10/09/2014 11:56:00 nulldate 2014100911 090126248cc4cd6f N 090126248cc4cd6f /statements/docs/2014/141009_03_en.pdf 447302 pdf N /statements/docs/2014/141009_03_fr.pdf 1 /statements/docs/2014/141009_03_en.pdf /statements/docs/2014/141009_03_zz.pdf N ID_INTERNAL N N
    Joint Declaration by EU High Representative and the Secretary General of the Council of Europe on European and World Day against the Death Penalty, 10 October 2014 pdf - 437 KB [437 KB] English (en)
  • 23/09/2014
    605 65744 1 _blank EU participation in United Nations World Conference on Indigenous Peoples EU participation in United Nations World Conference on Indigenous Peoples /statements/docs/2014/140923_02_en.pdf 09/23/2014 19:21:00 09/23/2014 19:21:00 09/23/2014 19:21:00 nulldate 2014092319 090126248caa97b1 N 090126248caa97b1 /statements/docs/2014/140923_02_en.pdf 399990 pdf N /statements/docs/2014/140923_02_fr.pdf 1 /statements/docs/2014/140923_02_en.pdf /statements/docs/2014/140923_02_zz.pdf N ID_INTERNAL N N
    EU participation in United Nations World Conference on Indigenous Peoples pdf - 391 KB [391 KB] English (en)
  • 17/09/2014
    Europe boosts humanitarian aid for Mali

Toute l'actualité

L’UE et les droits de l’homme © UEL’UE et les droits de l’homme © UE

L’Union européenne considère les droits de l’homme comme universels et indivisibles. Elle veille à les promouvoir et à les défendre activement, en son sein et dans ses relations avec les pays non membres de l'UE.

Les droits de l'homme, la démocratie et l’État de droit sont des valeurs essentielles pour l’Union européenne. Ancrées dans son traité fondateur, elles ont été renforcées lorsque l'UE a adopté la Charte des droits fondamentaux en 2000, puis lorsque la charte est devenue juridiquement contraignante avec l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne en 2009.

Les pays qui souhaitent adhérer à l’Union européenne doivent respecter les droits de l’homme. Tous les accords commerciaux et de coopération conclus avec des pays hors UE contiennent une clause stipulant que les droits de l'homme sont une composante essentielle des relations entre les parties.

La politique de l’Union en matière de droits de l’homme englobe les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Elle vise en outre à promouvoir les droits des femmes et des enfants, ainsi que ceux des minorités et des personnes déplacées.

Doté d'un budget d'1,1 milliard d'euros pour la période 2007-2013, l'instrument européen pour la démocratie et les droits de l'homme soutient les organisations non gouvernementales, en particulier celles dont les travaux consistent à promouvoir les droits de l'homme, la démocratie et l'État de droit, à abolir la peine de mort, à combattre la torture et à lutter contre le racisme et toutes les autres formes de discrimination.

Le Conseil de l'UE a adopté un rapport annuel sur les droits de l'homme et la démocratie, qui couvre les actions extérieures de l'UE dans le domaine des droits de l'homme en 2012. À la suite de l'adoption du cadre stratégique de l'UE en matière de droits de l'homme et de démocratie le 25 juin 2012 , le rapport annuel a été restructuré afin de présenter les progrès de mise en œuvre du plan d'action. Une deuxième partie consacrée aux actions de l'UE dans les pays non membres devrait être publiée en septembre.

Le rapport au format pdf:

csdadeeletfififrhuitlvlvmtnlplptskslsv

 

 

Le représentant spécial de l'Union européenne (RSUE) pour les droits de l'homme: M. Stavros Lambrinidis

M. Stavros Lambrinidis Né à Athènes, M. Lambrinidis est avocat, ancien ministre grec des affaires étrangères et ancien vice-président du Parlement européen. De 2004 à 2009, il a occupé les fonctions de vice-président de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement. Auparavant, il avait présidé la commission des droits de l'homme du barreau de Washington D.C.

Il a pris ses fonctions de RSUE le 1er septembre 2012. Son premier mandat prendra fin le 30 juin 2014. ll a pour mission de renforcer l'efficacité et la visibilité de la politique européenne des droits de l'homme.

Compte Twitter @SJLambrinidis

Programme du RSUE – Février 2013