Relations de l'UE avec le Conseil de coopération du Golfe (CCG)

Dernières nouvellesRSS

Toute l'actualité

Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG)Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG)

Le Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG, officiellement Conseil de Coopération des Etats Arabes du Golfe ou CCEAG) est une organisation régionale composée de six membres: l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar. Créé en 1981, il vise à renforcer la coordination, l'intégration et les échanges entre ses membres. Tous les États membres du CCG font également partie de la Ligue arabe. En outre, le Qatar, l'Arabie saoudite, le Koweït et les Émirats arabes unis sont des piliers de l'OPEP.

Relations politiques

L'Union européenne (UE) a noué des relations bilatérales avec les pays du CCG au moyen d'un accord de coopération conclu en 1988. Cet accord vise à:

  • renforcer la stabilité d'une région qui revêt une grande importance stratégique;
  • favoriser les relations économiques et politiques;
  • élargir la coopération économique et technique;
  • élargir la coopération dans les domaines de l'énergie, de l'industrie, du commerce, des services, de l'agriculture, de la pêche, des investissements, des sciences, des technologies et de l'environnement.

L'accord prévoit la tenue annuelle de conseils conjoints et de réunions ministérielles (entre ministres des affaires étrangères de l'UE et du CCG), ainsi que la création d'un comité mixte de coopération réunissant des hauts fonctionnaires.

L'accord a permis le développement d'une plus grande coopération dans des domaines tels que l'énergie, les transports, la recherche et l'innovation ou l'économie.

La dernière réunion ministérielle UE-CCG a eu lieu à Manama au Bahreïn le 30 juin 2013. Elle était coprésidée par Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE et Vice-présidente de la Commission Européenne, et le Sheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohamed Al Khalifa, ministre bahreïnien des affaires étrangères.

La délégation de l'Union européenne en Arabie saoudite est accréditée auprès de cinq États membres du CCG (Arabie Saoudite, Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar). Une deuxième délégation a ouvert ses portes à Abou Dhabi au deuxième semestre 2013 et couvre les Émirats Arabes Unis.

Commerce

Le CCG représente le cinquième marché d’exportation de l'Union européenne (pour un montant de 95 milliards d'euros en 2013), tandis que l'UE est son premier partenaire commercial, avec des échanges commerciaux atteignant 152 milliards d'euros, soit 13 % du commerce total du CCG.

Dans l'accord de coopération conclu en 1988, les deux parties s'engagent à ouvrir des négociations sur un accord de libre-échange. Les négociations ont été entamées puis suspendues à plusieurs reprises depuis 1990. Elles ont repris en mars 2002, mais ont été à nouveau suspendues par le CCG en 2008. Des contacts informels ont été noués depuis lors. L'UE reste déterminée à conclure cet accord.

Instrument de coopération avec les pays industrialisés et à revenu élevé (IPI)

L'instrument de coopération avec les pays à revenu élevé mis en place par l'Union européenne fournit un cadre pour la coopération financière entre l'UE et le région du Golfe (et d'autres pays à revenu élevé). Entre autres projets, l'IPI a financé le réseau d'expertise UE-CCG sur les énergies propres, qui vise à favoriser la coopération dans ce domaine entre le CCG et différents acteurs au sein de l'UE.

 

  • Imprimer
  • choisir la taille de caractères normale
  • Augmenter la taille des caractères de 150 %
  • Augmenter la taille des caractères de 200 %