L'action extérieure et la politique énergétique

L'action extérieure et la politique énergétique - Pylônes électriques © EUL'action extérieure et la politique énergétique - Pylônes électriques © EU

La demande croissante, la volatilité des prix et les interruptions occasionnelles dans l'approvisionnement énergétique de l'Europe sont autant d'éléments qui confirment la nécessité d'une politique énergétique européenne commune et cohérente. L'UE doit absolument prendre des mesures et créer des partenariats afin de garantir la sécurité de son approvisionnement énergétique.

En 2007, la Commission a présenté une proposition contenant un ensemble de mesures en vue d'établir une politique de l'énergie capable de lutter contre le changement climatique tout en renforçant la sécurité d'approvisionnement et la compétitivité. Cette proposition s'est concrétisée par un plan d'action , qui insiste sur la nécessité d'établir une politique énergétique extérieure réunissant des pays consommateurs, producteurs et de transit. Sous le titre "Partenariats internationaux", le plan d'action prévoit de renforcer l'efficacité énergétique par des traités énergétiques et commerciaux, des accords, des dialogues et d'autres mécanismes de coopération.

Depuis lors, les bilans stratégiques de l'énergie ont établi de nouvelles règles afin de renforcer encore la sécurité des approvisionnements de gaz.

Les principaux partenaires énergétiques de l'UE sont la Russie, la Norvège, les États-Unis, l'Inde, la Chine et l'OPEP. Des dialogues énergétiques sont en cours avec chacun d'entre eux. Un protocole d'accord a également été signé avec des partenaires énergétiques stratégiques, tandis que certaines initiatives de coopération régionale telles que la synergie de la mer Noire, le partenariat oriental, l'Union pour la Méditerranée et la stratégie pour l'Asie centrale contiennent également des volets énergétiques.