Relations politiques

Coopération Union européenne – Togo : Une histoire de confiance renouvelée

Les relations entre l’UE et le Togo sont diversifiées, couvrant le dialogue politique, la coopération au développement, les échanges commerciaux et les relations culturelles.

Pays ACP et Stratégie UE-Afrique

Les relations entre l'Union européenne et le Togo sont régies à la fois par l’Accord de Cotonou et par le partenariat UE-Afrique.

L’Accord de Cotonou lie l’UE à 78 pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), avec le but de bâtir un partenariat global reposant sur  trois piliers complémentaires : la coopération au développement, la coopération économique et commerciale et la dimension politique.

Depuis la fin des années 90, l’UE s’est progressivement intéressée à nouer une relation plus spécifique avec l’Afrique, au-delà des ACP. Il s'agit de reconnaître l'importance et la spécificité de l'Afrique ainsi que d'encourager les efforts d’intégration panafricaine. En 2007, l’UE et l’Union africaine  se sont mis d'accord sur une Stratégie commune UE-Afrique. Cette stratégie encourage un partenariat entre égaux et un soutien mutuel aux défis globaux. Le rôle de la société civile y est reconnu car l'objectif final est de rapprocher les peuples.

Historique

L'Union européenne est présente au Togo depuis son indépendance en 1960. Elle est devenue le principal partenaire au développement de ce pays, blotti au cœur de l'Afrique de l'Ouest, petit de taille mais riche de ses ressources et potentialités. Depuis lors, l’UE a mené d'importants programmes de développement, dont certains directement en faveur de la population pendant les années d'arrêt de la coopération de 1993 à 2007, en raison des violentes troubles sociopolitiques.

Dans le cadre de l'Accord de partenariat de Cotonou, l'Union européenne a initié des consultations avec les autorités togolaises qui ont abouti, le 14 avril 2004, à l'engagement du gouvernement Togolais vis-à-vis de l'Union européenne d'honorer 22 engagements portant sur le respect des institutions démocratiques, des Droits de l'Homme et de l’État de droit. L'Union européenne a ensuite soutenu le dialogue national et international ayant débouché sur l'Accord Politique Global signé en 2006 qui a, entre autres, traduit les 22 engagements de manière concrète.

Depuis lors, l’UE accompagne les efforts du peuple togolais pour consolider la démocratisation et le respect des droits fondamentaux et pour renforcer le rôle du pays dans la sous-région comme facteur de stabilité.

L’UE a notamment appuyé le travail de la Commission vérité, justice et réconciliation, qui depuis 2009 a cherché à analyser les causes d’instabilité et promouvoir la paix.