Droits de l'homme

Les droits de l'homme, la démocratie et l'État de droit sont des valeurs fondamentales de l'Union européenne.

L'UE veille à ce que tous les droits de l'homme, qu'ils soient civils, politiques, économiques, sociaux ou culturels, soient respectés partout, comme stipulé dans la déclaration universelle des droits de l'homme et réaffirmé par la conférence mondiale sur les droits de l'homme de 1993. Elle promeut également les droits des femmes, des enfants, des minorités, ainsi que des personnes déplacées.

Le traité de Lisbonne, qui constitue le fondement juridique et institutionnel de l'UE, établit clairement que l'Union sera guidée par les principes suivants: démocratie, État de droit, universalité et indivisibilité des droits de l'homme et des libertés fondamentales, respect de la dignité humaine, égalité et solidarité, et enfin, respect des principes de la Charte des Nations unies et du droit international. Ces principes sont mis en avant par la Charte des droits fondamentaux de l'UE, qui réunit tous ces droits dans un même texte.

Si l'UE est globalement bonne élève en matière de respect des droits de l'homme, elle ne se repose pas pour autant sur ses lauriers. Elle lutte ainsi contre le racisme, la xénophobie et d'autres types de discriminations basés sur la religion, le sexe, l'âge, le handicap et l'orientation sexuelle. L'UE se préoccupe particulièrement des droits de l'homme dans le contexte de l'asile et de la migration.

L'Union a placé les droits de l'homme et le soutien à la démocratie au cœur de sa politique de relations extérieures . Il existe un large éventail de programmes et d'activités en la matière, notamment:

Les droits de l'homme et le soutien à la démocratie sont désormais toujours pris en considération au cours du processus décisionnel et lors de la mise en œuvre des politiques. À titre d'exemple, tous les accords commerciaux et de coopération contiennent une clause stipulant que les droits de l'homme jouent un rôle essentiel dans les relations entre les parties.

Un financement de l'UE d'environ 1,1 milliard d'euros est également disponible pour la période 2007-2013, par l'intermédiaire de l'instrument européen pour la démocratie et les droits de l'homme ( IEDDH ). Il a pour but d'aider les ONG locales et internationales à promouvoir les droits de l'homme à travers le monde.