l'Union européenne accompagne le Maroc dans la réforme de la sante et la generalisation du ramed (10/04/2012)

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé  au lancement officiel de la généralisation du Régime d'Assurance Maladie aux Economiquement Démunis (Ramed), programme que l'Union européenne soutient dans le cadre de son appui à la réforme de la santé au Maroc.

M. Eneko Landaburu, Ambassadeur de l'Union européenne à déclaré: "Je me réjouis du lancement officiel du RAMED qui permettra une extension de la couverture médicale de base et l'amélioration de l'accès aux services de bases à près de 8.5 millions de citoyens parmi les plus défavorisés. Ce sont environ 28% de la population marocaine qui sont concernés par ce régime".

L'Union européenne accompagne le gouvernement marocain en tant que partenaire de référence dans la réforme de la couverture médicale de base depuis 2002. Cet appui s'est traduit par un don de plus de 100 millions de dirhams destiné à la réalisation de deux objectifs distincts:

  • Soutien à la mise en Ĺ“uvre du premier volet de l'Assurance Médicale Obligatoire (AMO) pour les travailleurs du secteur public et privé formel, pour la période 2002-2006.
  • Appui à l'instauration du RAMED

L'Union européenne a appuyé le processus de préparation des outils de gestion et de gouvernance du RAMED en vue de sa généralisation à l'ensemble du pays, ainsi que l'élaboration d'une stratégie et d'un plan de communication sociale,

L'UE soutient également le travail  de  généralisation du RAMED auprès du Ministère de l'Intérieur pour l'éligibilité des bénéficiaires au Régime, du Ministère de la Santé pour les prestations et l'accès aux soins et l'Agence nationale de l'Assurance Maladie pour la gestion du financement RAMED.

Ce don de l'UE, qui est accompagné également par un prêt concessionnaire de la Banque Africaine de Développement (BAD), s'inscrit parfaitement dans la Déclaration du nouveau gouvernement qui intègre la couverture médicale, l'amélioration de l'accès à des soins de qualité, la réduction des écarts entre milieu rural et urbain et la réduction de la mortalité maternelle, infantile et périnatale.

L'accompagnement de l'Union européenne est d'autant plus pertinent que ces réformes contribuent aux accès des citoyens aux services essentiels   et à la réduction des écarts sociaux et territoriaux.  Mr Eneko Landaburu, a ajouté "Ces objectifs deviennent prioritaires dans le cadre du partenariat entre les pays de la région du voisinage Sud et l'Union européenne. Il est essentiel que la réforme en cours se traduise par des effets tangibles pour le citoyen au quotidien."
 
L'engagement dans le secteur de la santé inclut également l'appui conjoint de l'UE avec la coopération espagnole et française et le Fonds des nations Unies pour la Population. L'Union européenne prévoit également une extension de son appui afin de réduire les écarts d'accès aux soins entre le milieu urbain et rural.  Ainsi,  l'appui de l'UE au secteur de la santé, actuellement en cours,  s'élève à un montant de 126 millions d'euros. 

La volonté de l'Union européenne est de rester engagée dans ce processus pour les années à venir car l'objectif d'amélioration des conditions de vie de certaines franges de la population demeure une priorité dans le cadre du partenariat privilégié avec le Maroc.

C'est pourquoi, l'UE soutient le secteur de la santé, mais également les réformes sociales d'envergure dans le domaine de l'éducation et de l'alphabétisation, ainsi que le développement rural et l'agriculture solidaire, etc.