Journée internationale de la femme: l'égalité Hommes/Femmes, une priorité de l'Union européenne (08/03/2012)

Les inégalités entre les femmes et les hommes persistent toujours dans la plupart des pays, au niveau politique, économique et social. Les femmes souffrent de manière disproportionnée de la pauvreté et de ses conséquences négatives, telles la malnutrition, la santé précaire et l’analphabétisme. C'est pourquoi, la promotion et la protection des droits de femmes sont une priorité de l'UE  dans ses relations bilatérales avec ses partenaires comme le Maroc, priorités qui sont identifiées dans la feuille de route du statut avancé entre les deux parties.

A l'occasion de la journée internationale des femmes, M. Eneko Landaburu, Ambassadeur de l'Union européenne, a déclaré: "L'Union européenne fait de l'égalité hommes/femmes une de ses priorités. Les défis sont nombreux et il reste beaucoup à faire pour remédier à l'inégalité des sexes. Une société démocratique et moderne ne peut prétendre aller de l'avant sans que les droits fondamentaux de chaque personne ne soient reconnus, indépendamment de son genre."   

Le printemps arabe a été, cette année écoulée,  l'expression d'une demande de plus de justice, de liberté et de dignité: ces revendications légitimes concernent tous les citoyens, la reconnaissance et l'application des droits de l'homme ne peuvent exclure une partie de la population, en raison de son sexe. 

L'Union européenne se félicite que le Maroc ait intégré dans l'article 19 de sa nouvelle Constitution l'égalité entre les femmes et les hommes en ce qui concerne les droits à caractère civil, politique économique et social. L'Union européenne, en tant que partenaire privilégié du Maroc, soutiendra sans réserve toutes les avancées significatives dans ce domaine, pour une concrétisation de ces droits constitutionnels.

Dans sa coopération avec le gouvernement marocain, l'UE appuie  la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes de manière horizontale dans l'ensemble de ses programmes, tels que la santé, l'éducation et l'alphabétisation. Elle ambitionne de poursuivre son accompagnement des réformes du gouvernement du Maroc dans le cadre de l'Agenda gouvernemental pour l'égalité.

L'Union européenne soutient également de nombreux projets avec la société civile marocaine qui oeuvre pour les droits des femmes.