Un programme ambitieux de 2 milliards de dirhams pour dynamiser le Statut avancé entre le Maroc et l'Union européenne (23/02/2012)

Le 23 février 2012, M Nizar Baraka, ministre de l'Economie et des Finances, M. Driss Dahak, Secrétaire général du Gouvernement, M. Youssef Amrani ministre délégué auprès du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, et M Eneko Landaburu, Ambassadeur de l'Union européenne au Maroc, ont signé la convention de financement du programme "Réussir le Statut avancé" financé par l'Union européenne, en présence des représentants des ministères impliqués dans sa mise en Ĺ“uvre.

M Eneko Landaburu a déclaré : "Ce programme est le plus vaste programme de coopération financé par l'UE au Maroc : il est doté de 2 milliards de dirhams, dont 1 milliard sera consacré à cette première phase. Il concerne dix secteurs d'intervention, bâtis autour de l'objectif de convergence réglementaire des législations marocaines vers celles de l'Union européenne. Ce programme est une étape significative vers la réalisation des objectifs du Statut avancé"

Ce programme présente un degré d'ambition très élevé: les objectifs et résultats attendus ont été arrêtés d'un commun accord en vue de concrétiser les engagements d'un partenariat tant politique qu'économique et social, visant une intégration progressive du Maroc au marché intérieur de l'UE.

Outre les actions de convergence réglementaire dans les domaines des normes industrielles, des réglementations sanitaires et phytosanitaires, de la sécurité et la sûreté maritimes ou de protection des ressources en eau, ce programme renforce également la protection des droits fondamentaux au travail et les processus de réformes en matière de protection sociale. Il favorise le partenariat entre sociétés à travers un renforcement significatif de la mobilité des étudiants, chercheurs et doctorants.

Les organisations de la société civile seront étroitement consultées, en vue d'enrichir l'analyse du progrès des réformes soutenues.

La mise en œuvre de cet ambitieux programme est confiée à un "trio institutionnel" inédit, aux côtés de l'Union européenne: le Ministère de l'Economie et des Finances, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, et le Secrétariat Général du Gouvernement.