Élargissement

Il a toujours été prévu que l'UE rassemble davantage de pays que les six qui ont fondé l'Union à l'origine en 1957. Entre 1973 et 2013, l'UE a vécu sept élargissements, qui ont porté à 28 le nombre d'États membres:

  • 1973 – Danemark, Irlande, Royaume-Uni
  • 1981 – Grèce
  • 1986 – Espagne, Portugal
  • 1995 – Autriche, Finlande, Suède
  • 2004 – Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Slovénie
  • 2007 – Bulgarie, Roumanie
  • 2013 – Croatie

Les critères de Copenhague

Le traité sur l'Union européenne établit que tout pays européen peut demander à rejoindre l'UE s'il respecte les valeurs démocratiques de l'Union et s'engage à les promouvoir. Les critères plus spécifiques sont connus sous le nom de critères de Copenhague. Ils établissent qu'un pays peut uniquement rejoindre l'UE si:

  • politiquement – il dispose d'institutions stables garantissant la démocratie, l'État de droit et les droits de l'homme;
  • économiquement – il dispose d'une économie de marché viable et est capable de faire face aux forces du marché et à la pression concurrentielle à l'intérieur de l'UE;
  • juridiquement – il souscrit aux pratiques et droits établis de l'UE, en particulier aux principaux objectifs de l'Union politique, économique et monétaire.

Le processus d'adhésion compte un certain nombre d'étapes, qui doivent toutes être approuvées par tous les États membres existants de l'UE pour qu'un pays soit accepté comme membre. Un pays se voit d'abord offrir une perspective d'adhésion. Il devient ensuite un candidat officiel à l'adhésion, avant d'enfin entamer les négociations officielles d'adhésion. Une fois finalisées les négociations et les réformes nécessaires, le pays peut rejoindre l'UE.

Candidats

En 2012, l'UE a lancé un nouvel "agenda positif" pour les relations UE-Turquie. Destiné à remettre le processus d'adhésion sur les rails après une période de stagnation, l'initiative encouragera des réformes en Turquie dans des domaines d'intérêt commun et dans lesquels des progrès sont à la fois nécessaires et faisables.

Les progrès du Kosovo (selon la résolution 1244/99 du Conseil de sécurité des Nations unies) et de la Serbie vers l'adhésion à l'UE sont liés aux négociations en cours entre les deux, connues sous le nom de "Dialogue Pristina-Belgrade". L'UE fait office de médiateur dans le cadre de ces discussions, qui abordent la coopération régionale, la libre circulation et l'État de droit.

Bon voisinage

La politique européenne de voisinage de l'UE est la garante d'une coopération et de liens renforcés avec les pays voisins de l'Europe. Cette politique offre davantage qu'une coopération standard et des accords commerciaux aux pays situés au sud et à l'est des frontières de l'UE.

Relations de l'UE avec le Kosovo (selon la résolution 1244/99 du Conseil de sécurité des Nations unies)
Direction générale de l'élargissement de la Commission européenne