Rôle de la délégation

L'Union européenne (UE) est représentée au Liban par la Délégation de l'UE, l'une de plus de 136 Délégations de l'UEà travers le monde. L'UE est composée de 28 Etats Membreset la Délégation de l'UE au Liban travaille en étroite collaboration avec l'ensemble des 24 Etats Membresqui sont accrédités au Liban.

Après l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne le 1er décembre 2009, l'UE a mis en place un service diplomatique unifié appelé le Service Européen pour l'Action Extérieure (SEAE), sous l'autorité de la Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécuritéet Vice-présidente de la Commission européenne, Catherine Ashton. Les Délégations de l'UE font partie du SEAE. La Délégation de l'UE représente aujourd'hui l'Union européenne dans son ensemble, avec le Chef de délégation ou l'Ambassadeur accrédité en tant que représentant officiel de l'UE.

La Délégation de l'UE fonctionne un peu comme une Ambassade et représente l'UE en ce qui concerne les questions politiques, de commerce, de développement, de coopération, etc. La protection consulaire des citoyens de l'UEest assurée par les Ambassades et Consulats de chacun des Etats membres.

A travers son engagement avec les acteurs politiques, les médias, les milieux académiques, les milieux des affaires, la société civile et les citoyens, la Délégation de l'UE sensibiliseaux questions et préoccupations de l'UE, et promeut l'importance du partenariat UE-Liban auprès des autorités libanaises et du public libanais le plus large possible. Sur le plan politique, l'UE soutient un Liban indépendant, souverain, unifié et stable, et encourage le Liban à respecter ses obligations internationales et à mettre en œuvre un ambitieux programme de réformes politiques, économiques, et sociales.

La Délégation de l'UE a quatre missions principales :

  • Représenter les intérêts de l'UE,
  • Promouvoir la coopération avec et entre les Etats membres de l'UE au Liban,
  • Soutenir le programme de réformes adopté par le Gouvernement libanais, et
  • Veiller à ce que la coopération de l'UE profite au plus nécessiteux. 

L'Accord d'Associationsigné en 2002 et le plan d'action de la Politique Européenne de Voisinage (PEV)adopté en 2006 constituent le cadre principal des relations entre l'UE et le Liban. Un plan d'action révisé devrait être adopté au cours de l'année 2012, adapté à la nouvelle Politique Européenne de Voisinage.

La Délégation de l'UE a été établie au Liban en 1979en tant que Délégation de la Commission européenne. Elle emploie environ 48 Européens et Libanaiset est dirigée par l'Ambassadeur Angelina Eichhorst qui est le premier Ambassadeur de l'UE / Chef de Délégation au Liban depuis l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne.

En partenariat avec les autorités libanaises, la société civile et les différents acteurs du secteur privé, le soutien continu de l'UE au Liban s'élève à plus de 1 milliard € en dons et prêts. Le soutien s'élève chaque année à près de 220 millions € (50 millions € de l'UE, 50 millions € des Etats membres de l'UE, et 120 millions € de prêts de la Banque Européenne d'Investissement).

La coopération de l'UE est principalement axée sur ​​la promotion de programmesqui soutiennent les réformes politiques, économiques et sociales, le déminage, les réfugiés palestiniens et la gouvernance locale. Des efforts visant à réformer les secteurs clés comme l'éducation, l'agriculture et l'environnement, la sécurité, la bonne gouvernance et les droits fondamentaux sont particulièrement encouragés, car ils visent tous à soutenir une croissance durable et à réduire les disparités régionales au Liban.