COMMUNIQUE DE PRESSE: L'Union européenne consolide son soutien au renforcement des infrastructures routières en Haïti (26/01/2012)


COMMUNIQUE DE PRESSE

L'Union européenne consolide son soutien au renforcement des infrastructures routières en Haïti

     

UNION EUROPÉENNE, Port-au-Prince, le 25 janvier 2012. Dans le cadre de l'engagement pris par l'Union européenne auprès du gouvernement haïtien dans le domaine du renforcement de ses infrastructures, particulièrement après le passage du séisme du 12 janvier 2010,  le Chargé d'affaires et Chef de délégation de l'Union européenne en Haïti M. Carlo De Filippi, et le Ministre haitien des Travaux Publics, Transport, Energie et Communication (MTPTC), M. Jacques Rousseau, ont procédé officiellement aujourd'hui (25 janvier 2012) à la signature conjointe du contrat de réhabilitation de l'axe routier Hinche-St Raphael long de 44 kilomètres qui constitue l'avant dernier tronçon de la Route Nationale Numéro 3 (RN3).  La restauration complète de la RN3  permettra de relier la capitale Port-au-Prince au Cap-Haitien, la deuxième plus grande ville du pays en moins de 4 heures contre 8 heures avant l'intervention de l'Union européenne.

Le financement de la réhabilitation de ce nouveau tronçon de la Route nationale numéro 3 (RN3) par l'Union européenne (UE) à hauteur 40,7 millions d'euros à travers le Fonds européen de développement (FED), s'inscrit dans le cadre du programme d'appui à la politique nationale des transports (APONTRA) qui vise à améliorer l'accès des populations haitiennes aux infrastructures de base grâce à la mise en place de transports routiers performants et pérennes. Le programme APONTRA a aussi pour but d'appuyer le gouvernement dans la mise en place d'un réseau routier national cohérent, articulé entre les principales villes du pays, grâce à une gestion efficace et un entretien régulier. La convention APONTRA signée entre l'Union européenne et la République d'Haïti s'accompagne d'un soutien complémentaire de la France à travers un apport d'environ 40 millions d'euros de l'Agence française de développement (AFD).

"Le lancement de ce nouveau chantier d'envergure par l'Union européenne et la République d'Haïti s'inscrit en droite ligne des priorités définies par le 10ème Fonds européen de développement (10ème FED) qui fait des infrastructures l'un des secteurs majeurs de la coopération européenne en Haïti. Ce vaste chantier témoigne aussi de l'implication et l'appui continus de l'Union européenne en faveur du développement du pays, qui passe en grande partie par le renforcement des infrastructures de base" a déclaré Monsieur Carlo De Filippi, Chargé d'affaires et Chef de délégation de l'Union européenne en Haïti, à l'occasion de la cérémonie officielle de signature qui s'est tenue aujourd'hui (25 janvier 2012) dans les locaux du Ministère haitien des Travaux Publics, Transport, Energie et Communication (MTPTC).

Après l'achèvement grâce au financement de l'Union européenne du tronçon entre Port-au-Prince et Mirebalais long de 42 kilomètres en 2009, et du tronçon entre Mirebalais et Hinche long de 54 kilomètres en 2011, qui a engendré une importante redynamisation du transport routier et une plus grande circulation des marchandises et des personnes, la réhabilitation de ce nouveau tronçon de 44 kilomètres entre Hinche et St Raphael permettra de renforcer la croissance économique de l'ensemble de la région.

Ce nouvel investissement vise à continuer à favoriser l'écoulement des produits agricoles vers les marchés, en augmentant les échanges avec la capitale, tout en stimulant le développement économique du Plateau central et du Nord du pays, régions identifiées comme des zones à fort potentiel de développement économique.

Aujourd'hui, le lancement de la construction de ce nouveau tronçon entre Hinche et Saint Raphaël lance l'avant dernière étape de la réhabilitation totale de la route nationale numéro 3 entre Port-au-Prince et Cap haitien qui s'achèvera avec la réhabilitation du tronçon entre Saint-Raphaël et Cap Haitien qui débutera, elle, grâce à un nouveau financement de l'Union européenne, au début de l'année 2013.

CONTACTS: Alexandre POLACK, Attaché de presse, Délégation de l'Union Européenne en Haïti
+509 38169775 alexandre.polack@eeas.europa.eu
Noela BONHOMME, Chargée de communication, Délégation de l'Union Européenne en Haïti +509 37524427 noela.bonhomme@eeas.europa.eu

Informations complémentaires:
Ces dernières années, Haïti était déjà un pays prioritaire pour l'Union européenne (UE). Depuis plus de 10 ans, avant le séisme du 12 janvier 2010, entre 2000 et 2010, plus de 500 millions d'euros (€) avaient été engagés par l'Union européenne en Haïti pour soutenir le développement du pays. Le séisme n'a fait que renforcer cet engagement. L'aide globale de l'U.E. à Haïti pour la période 2008-13 s'élèvera au total à plus de 750 millions d'euros.

Pour aider à la reconstruction du pays, l'Union européenne dans son ensemble, c'est-à-dire la Commission européenne et les Etats membres de l'Union européenne, a mis plus de 1,2 milliard d'euros sur la table à New York lors de la conférence internationale sur la reconstruction d'Haïti en mars 2010. La contribution de la Commission européenne à cet engagement est de 522 millions d'euros (€). Cela fait de l'Union Européenne depuis 2010 le premier bailleur de fonds au monde en faveur d'Haïti.

Jusqu'à présent, la Commission européenne a tenu ses promesses en engageant environ 75% du montant promis, soit presque 400 millions d'euros des 522 millions d'euros (€) promis. Les décaissements en 2010 et 2011 ont atteint plus de 200 millions d'euros  (€). Les programmes de développement et de reconstruction se déroulent sur des périodes d'exécution qui durent plusieurs années et les activités des programmes sont mises en place progressivement. Ainsi, les déboursements effectués s'étendent à travers toute la durée du programme selon le progrès des activités.

La signature du contrat de réhabilitation du tronçon de la Route Nationale Numéro 3 entre Hinche et Saint Raphaël qui sera réalisée par l'entreprise Elsamex pour un montant de plus de 40 millions d'euros s'intègre dans le cadre de la convention de financement d'appui à la politique nationale des transports (APONTRA) d'une valeur totale de 155 millions d'euros. Cette convention de financement d'appui à la politique nationale des transports (APONTRA) avait été signée en avril 2010 par le Commissaire européen au développement M. Andris Piebalgs et les Président et Premier ministre haitien de l'époque Messieurs René Préval et Jean Max Bellerive.

Dans le cadre d'APONTRA, l'apport de l'Union européenne ne se résume pas à la réhabilitation même des routes mais s'accompagne d'un important appui institutionnel afin d'assurer la mise en place d'une politique nationale cohérente de transport. Ainsi, à travers APONTRA l'UE investit également 10 millions d'euros dans le Fonds d'entretien routier (le FER) et 8 millions d'euros d'appui institutionnel direct au Ministère des Travaux Publics, Transports, Energie et Communications.

Pour de plus amples informations:
Site internet de la délégation de l'Union européenne en Haïti, http://eeas.europa.eu/delegations/haiti/index_fr.htm