Énergie

Une demande croissante en énergie, la volatilité des prix, des ruptures d’approvisionnement et une volonté de réduire au maximum les incidences environnementales rendent indispensable une stratégie claire de l’UE en matière d’énergie. Il en résulte une politique s'articulant autour de trois axes: garantir la sécurité d'approvisionnement, la compétitivité et la durabilité.

Union de l’énergie

En février 2015, la Commission européenne a lancé un projet d’Union européenne de l’énergie, laquelle garantira aux citoyens et aux entreprises de l'Union l'accès à une énergie sûre, abordable et respectueuse du climat. Ce projet permettra la libre circulation de l’énergie au sein de l'Union, par-delà les frontières nationales, et la sécurité d’approvisionnement dans tous les pays de l’UE pour tous les citoyens. De nouvelles technologies, des mesures d'efficacité énergétiques et des infrastructures modernisées contribueront à réduire les factures des ménages et à créer de nouveaux emplois et de nouvelles compétences, les entreprises exportant davantage et stimulant de ce fait la croissance. Il en résultera une économie durable, à faible intensité de carbone et respectueuse de l’environnement, qui permettra à l’Europe de jouer un rôle de premier plan dans la production d’énergies renouvelables et la lutte contre le réchauffement climatique. L'Union de l’énergie aidera aussi l’Europe à parler d’une seule voix lorsqu'il s'agira d'aborder les questions énergétiques mondiales.

L'Union de l'énergie se fonde sur cinq éléments: la sécurité d'approvisionnement, le marché intérieur de l'énergie, l'efficacité énergétique, la réduction des émissions et la recherche et l'innovation dans le domaine de l'énergie.

L'énergie de l'Union s'inscrira dans le prolongement des politiques actuelles de l'UE dans ce domaine, notamment le cadre d'action en matière de climat et d'énergie à l'horizon 2030 et la stratégie de l'Union pour la sécurité énergétique.

Objectifs de l'UE

L’UE s'est fixé des objectifs en matière d’énergie et de climat pour 2020, 2030 et 2050.

Les objectifs à atteindre d’ici 2020 sont les suivants:

  • une réduction des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 % par rapport aux niveaux de 1990
  • une part de 20 % d'énergies renouvelables dans l'approvisionnement énergétique de l’UE
  • une amélioration de 20 % de l’efficacité énergétique

Les objectifs à atteindre d’ici 2030 sont les suivants:

  • une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 %
  • une part d’au moins 27 % d'énergies renouvelables dans l’UE
  • une augmentation de l’efficacité énergétique d’au moins 27 %, potentiellement de 30 %
  • un niveau d'interconnexion électrique entre les pays de l'UE de 15 %

L'objectif à atteindre d’ici 2050 est le suivant:

Les progrès accomplis par l’UE

L’UE a déjà réalisé d'importants progrès sur la voie de la réalisation de ses objectifs:

  • entre 1990 et 2012, l’UE a réduit de 18 % les émissions de gaz à effet de serre, et elle est sur la bonne voie pour atteindre l’objectif fixé pour 2020;
  • la part des énergies renouvelables dans l'approvisionnement énergétique de l’UE en 2012 était de 14,1 %, ce qui représente une augmentation par rapport aux 8,5 % de 2005;
  • une amélioration de l’efficacité énergétique de 18 à 19 % est prévue d'ici 2020 — soit un pourcentage à peine inférieur à l'objectif de 20 % fixé. Toutefois, si les pays mettent en Ĺ“uvre l’ensemble de la législation européenne requise, l’objectif devrait pouvoir être atteint.

Relations internationales

La coopération internationale est un élément essentiel de la politique énergétique de l’UE visant à répondre aux défis énergétiques mondiaux tels que la sécurité énergétique, le changement climatique, la protection de l’environnement et la volatilité des prix. L’UE collabore avec ses partenaires internationaux afin de garantir que l'Europe bénéficie d'un approvisionnement sûr en énergie à des prix compétitifs. Mais le succès des politiques de l’UE en matière de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale dépend aussi des politiques énergétiques d'autres pays.

Ainsi, l’UE s’efforce d'entretenir de bonnes relations avec ses principaux fournisseurs de gaz naturel, de pétrole, de charbon et d’autres ressources énergétiques. Cela passe notamment par une étroite collaboration avec la Norvège et la Russie, qui fournissent plus de la moitié du gaz qu'elle consomme. L'Union doit également coopérer avec les pays de l'OPEP, qui fournissent plus de 40 % du pétrole de l'UE, avec les États membres du Conseil de coopération du Golfe ainsi qu'avec les fournisseurs émergents en Afrique, dans les Amériques, en Asie centrale et dans le Caucase. L’UE s'emploie également à renforcer la Communauté de l’énergie - qui englobe l’UE et les pays de l’Europe du Sud-Est et de la région de la mer Noire - et à étendre sa coopération avec les pays du sud et de l’est de la Méditerranée.

En savoir plus sur la coopération internationale de l'UE en matière d’énergie.

En savoir plus sur la politique énergétique de l'UE.