Climat

Si les politiques destinées à lutter contre le changement climatique étaient auparavant considérées comme la chasse gardée des décideurs politiques environnementaux, il est de plus en plus reconnu que le changement climatique est inextricablement lié à de nombreux domaines politiques, tels que le commerce, l'énergie, la sécurité, la prévention des conflits et les migrations. Le changement climatique constitue véritablement un défi mondial, qui figure régulièrement au programme de réunions internationales ou bilatérales.

Militante de la lutte contre le changement climatique

L'UE est connue dans le cadre de telles réunions comme une ardente militante en faveur d'une action et d'une coopération environnementales internationales. En effet, les 195 parties à la convention-cadre des Nations unies de décembre 2011 sur les changements climatiques ont convenu d'une feuille de route pour l'élaboration d'un cadre juridique sur l'action en faveur du climat qui avait été proposé par l'UE.

L'UE est également l'une des parties d'un certain nombre d'accords environnementaux multilatéraux, qui incluent généralement un engagement à aider les pays en développement dans la mise en Ĺ“uvre de ces accords. Le changement climatique constitue aujourd'hui un composant essentiel des relations de l'UE avec les pays en développement.

Ambitions intérieures

Sur le territoire européen, les dirigeants de l'UE ont convenu d'une série d'objectifs à atteindre d'ici 2020, qui sont désormais connus sous le nom d'"objectifs 20-20-20". Ils visent à:

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre de l'UE d'au moins 20 % par rapport aux niveaux de 1990;
  • augmenter à 20 % la part de la consommation d'énergie de l'UE provenant de sources renouvelables ;
  • réduire – grâce à l'efficacité énergétique – la quantité d'énergie primaire utilisée de 20 % par rapport aux niveaux prévus.

L'UE a également proposé de réduire encore davantage ses émissions – de 30 % – si d'autres grandes économies s'engagent à des réductions comparables de leurs émissions ou à des contributions appropriées. Les négociations en la matière se poursuivent dans le cadre des Nations unies.

Dans sa "Feuille de route vers une économie compétitive à faible intensité de carbone à l’horizon 2050", la Commission européenne a également étudié de nouvelles façons de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95 % d'ici le milieu du siècle.

Politique et pratique

L'UE a adopté en 2002 une stratégie sur l'intégration de l'environnement dans les relations extérieures. Celle-ci avait pour objectif de définir comment assurer au mieux la prise en compte de la politique environnementale internationale de l'UE dans la conduite des relations extérieures au quotidien. Une des grandes réussites qui a découlé du renforcement des activités dans ce domaine a été le réseau de diplomatie écologique.

Outre le dialogue politique et des négociations internationales, l'UE finance des projets qui font progresser son programme international de lutte contre le changement climatique, par exemple dans le domaine de la recherche au niveau des technologies d'adaptation et à faible intensité carbonique.

La direction générale Action pour le climat de la Commission européenne
La direction générale de l'environnement de la Commission européenne