Relations politiques et économiques

Avec un marché de plus de 500 millions de personnes, représentant 20% des échanges commerciaux de la planète, l’Union européenne est la première puissance économique mondiale. L’Union européenne est de surcroît un acteur politique majeur de la scène internationale, qui défend les valeurs fondamentales qui ont présidé à sa création, en s’engageant pleinement en faveur de la paix, de la démocratie et du développement à l’échelle mondiale.

 
Président Ouattara rencontre le Président du Conseil européen Van Rompuy à Bruxelles.

L’Union européenne entretient depuis 1961 des relations politiques et économiques privilégiées avec la République de Côte d’Ivoire. L’Union est en effet le premier partenaire commercial et le premier investisseur privé de Côte d’Ivoire. Cette forte interdépendance s’accompagne de relations politiques étroites, qui reposent sur le partage de valeurs et d’intérêts communs et une communauté de vue sur le traitement des grands dossiers régionaux et mondiaux.

Les relations politiques et économiques entre l’Union européenne et la Côte d’Ivoire, sont inscrites dans le cadre de l’Accord de partenariat ACP-UE, signé en 2000 à Cotonou entre l’Union européenne et ses Etats membres, et les Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Cet accord, révisé en 2005 et en 2010, a pour objectifs de promouvoir une approche stratégique commune pour la réduction de la pauvreté et  l’intégration progressive des pays ACP dans l’économie mondiale.

L’Accord de Cotonou instaure à cet effet un dialogue politique bilatéral entre l’Union européenne et chaque pays ACP, afin d’échanger des informations, favoriser la compréhension commune et la définition d'engagements mutuels, et permettre une meilleure concertation dans les enceintes internationales.

Depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, le 1er décembre 2009, ce dialogue politique est directement mené par les dirigeants des institutions européennes. Le Président de Côte d’Ivoire, Monsieur Alassane Ouattara a ainsi rencontré à Bruxelles en novembre 2011, le Président du Conseil européen, Monsieur Herman Van Rompuy, ainsi que le Président de la Commission européenne, Monsieur José Manuel Barroso, le Président du Parlement européen, Monsieur Jerzy Buzek, et le Président de la Banque Européenne d'Investissement, Monsieur Philippe Maystadt.

En Côte d'Ivoire, la Délégation de l'Union européenne assume le rôle de la Présidence de l'Union et à ce titre, représente toutes les institutions européennes et coordonne au niveau local, la position des Etats membres sur tous les sujets d'intérêt commun.

L'engagement de l'UE auprès de la Côte d'Ivoire a été constant malgré les périodes de crises et les changements de gouvernement. Notre partenariat s'inscrit dans la durée et repose sur le respect des valeurs et des intérêts fondamentaux partagés. L’Union européenne s’est ainsi fortement engagée en faveur de la paix et de la démocratie. Durant la crise survenue après les élections de 2010, l'Union européenne a pris des mesures restrictives individuelles pour faire respecter le choix démocratique du peuple ivoirien appelé aux urnes, condamné les atteintes aux Droits de l’Homme et soutenu les efforts africains pour une solution pacifique à la crise post-électorale.

Aujourd’hui, l’Union européenne travaille en étroite collaboration avec le Gouvernement ivoirien afin de redonner à la Côte d’Ivoire son rôle de pôle régional de stabilité et de croissance. Elle soutient les efforts du Gouvernement en faveur de la réconciliation nationale, du renforcement de l’état de droit et de la bonne gouvernance, ainsi que la relance socio-économique du pays.

Au niveau régional, l’Union européenne appuie la Côte d’Ivoire dans sa volonté de reprendre toute la place dans les instances sous-régionales et régionales.