Bienvenue !

Cher visiteur,
Lorsque j'ai pris mes fonctions d'Ambassadeur en février 2010, le processus de sortie de crise paraissait bien engagé. L’Accord politique de Ouagadougou avait permis de renouer le dialogue et de préparer l’organisation d’élections libres et transparentes, seules à même d’apporter une paix durable. Pourtant dès février 2010, avec la dissolution du gouvernement et de la Commission électorale indépendante, et les manifestations durement réprimées qui ont suivi, des nouveaux motifs d'inquiétude sont apparus.

Le chemin allait être long et difficile. Il l’a malheureusement été bien d'avantage que prévu comme en témoigne douloureusement la crise post-électorale qui a touché le pays à la  fin de l'année 2010. L’Union européenne et ses Etats membres, fidèles aux valeurs universelles de paix, de démocratie et de solidarité, ont donné tout leur soutien au respect de la démocratie en Côte d'Ivoire.

Il faut maintenant accompagner la politique de ce pays, sa croissance économique et sa cohésion sociale. La Côte d’Ivoire possède tous les atouts pour se relever et atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée: la paix, la réconciliation et le développement. Pour que la Côte d'Ivoire devienne un pays émergent à l'horizon 2020. La Côte d’Ivoire est riche, riche de son économie, bien sûr, mais également riche de ses hommes, de sa diversité et de sa culture. Elle est vouée à jouer un rôle prépondérant dans la sous-région ; nous travaillerons avec elle pour qu’elle redevienne un pôle de stabilité et de croissance en Afrique de l’Ouest

Thierry de Saint Maurice
Ambassadeur de l'Union européenne