Présentation

La Commission européenne est un partenaire privilégié de la République Démocratique du Congo. Privilégié parce qu'historique : la Commission répond présent depuis 1959 en adaptant son aide aux besoins et aux crises que connaît le pays. Et privilégié parce que conséquent : la Commission est un des plus importants bailleurs de fonds de la RDC avec un budget qui ne cesse de croître.

Les relations entre les deux partenaires sont régies par l'Accord de Cotonou qui conclut le partenariat entre les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et l'UE. Ce partenariat est centré sur l'objectif de réduction et à terme d'éradication de la pauvreté. Le respect des droits de l'homme, les principes démocratiques, la bonne gouvernance et l'Etat de droit sont également des éléments essentiels de ce partenariat.

La mise en œuvre des projets de coopération est partagée entre le Chef de délégation et l'Ordonnateur national en l'occurrence le ministre des Finances congolais, dont l'aval est indispensable au lancement d'un projet.

La Délégation travaille en étroite collaboration avec les Etats membres de l'Union européenne, notamment ceux présents à Kinshasa, ainsi qu'avec tous les partenaires au développement de la RDC.

Pour accompagner la RDC dans son développement et soutenir les 5 chantiers, la Commission s'investit tout particulièrement dans:

La gouvernance a été choisie comme domaine de concentration de l'aide européenne pour les années 2008-2013. L'appui de la Commission est destiné aux Parlements pdf - 41 KB [41 KB] national et provinciaux, au cycle électoral pdf - 44 KB [44 KB] , à la réforme du secteur de la sécurité pdf - 41 KB [41 KB] - qui comprend un soutien dans les domaines de la justice pdf - 43 KB [43 KB] , de la police pdf - 184 KB [184 KB] et de l'armée pdf - 58 KB [58 KB] -, aux droits de l'homme pdf - 81 KB [81 KB] et à la décentralisation pdf - 52 KB [52 KB] .

Les infrastructures: l'un des 5 chantiers de la RDC, il est aussi le premier domaine d'intervention de la Commission européenne. Et pour cause, ce secteur représente une priorité absolue pour un pays aussi grand que l'Europe de l'Ouest. Ceci d'autant plus qu'à travers le désenclavement économique et social qu'elles génèrent, les infrastructures – transports pdf - 75 KB [75 KB] , eau et assainissement pdf - 81 KB [81 KB] - constituent aussi un préalable essentiel à la paix et au développement.

La santé pdf - 40 KB [40 KB] : les interventions de la Commission européenne dans le domaine de la santé contribuent à faire évoluer la République démocratique du Congo vers les objectifs du millénaire de développement, en particulier la réduction de la mortalité infantile et maternelle, en fournissant des services de santé de base accessibles et de qualité.

L'environnement, la conservation de la nature et la gestion durable des forêts:

Située au cœur du bassin du Congo, la RDC, avec ses 145 millions d’hectares de forêts tropicales, abrite environs 47% de la ressource forestière du continent africain.

Des plaines de la Rwindi avec ses éléphants, au Mont Tshiaberimou avec ses Gorilles, des Volcans actifs qui surplombent la ville Goma au Mont Ruwenzori, des forêts de la cuvette centrale avec ses Bonobos aux lions de la Garamba et aux zèbres de l'Upemba la RDC recèle un échantillon unique des ressources naturelles du continent.

Le second poumon vert de la planète respire en RDC et représente une chance unique pour protéger des ressources fragiles et s'attaquer à la lutte mondiale contre l’insécurité alimentaire et à une production énergétique soucieuse de l'environnement. Les forêts de la RDC pourront jouer ainsi un rôle majeur dans la lutte contre les changements climatiques.

L'Union européenne pdf - 54 KB [54 KB]   apporte depuis longue date un soutien multiforme dans la protection des parcs nationaux et des aires protégées, dont nombreux sont des Sites du Patrimoine Mondiale, dans la production durable du bois-énergie, la formation forestière, la relance du tourisme. Un appui pour accompagner la reforme du Ministère et de l'instituions en charge des aires protégées, l'ICCN, fait partie aussi de l'aide de l'Union européenne en synergie avec l'ensemble des Etats membres.

La conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers sont et ont toujours été une des priorités de l'intervention européenne.

Le développement rural et la sécurité alimentaire pdf - 72 KB [72 KB] : les deux principales difficultés des filières agricoles en République démocratique du Congo sont la faible qualité des semences et des techniques utilisées ainsi que les obstacles à l'évacuation des productions vers les centres de consommation. Les bassins d'approvisionnement de Kinshasa, plus gros marché du pays, sont principalement ciblés. Vu le potentiel agricole du pays et la faiblesse de sa production actuelle, des augmentations significatives peuvent être obtenues, particulièrement là où la collaboration des autorités locales est effective. L’objectif est d'améliorer le niveau de vie et le pouvoir d'achat des populations rurales parmi les plus pauvres du pays.

L'aide humanitaire: l’objectif général d’ECHO, l'office d'aide humanitaire de la Commission, est de fournir une aide aux populations vulnérables affectées par le conflit en RDC, à travers une aide de première nécessité, notamment à destination des populations déplacées et à travers une aide alimentaire appropriée. Dans le cadre d'un pays post-conflit, lier l'aide d'urgence à l'aide au développement est un enjeu majeur. En effet, un meilleur développement peut diminuer le besoin d'aide d'urgence et une meilleure aide d'urgence peut contribuer au développement. La Commission européenne a dont développé un programme spécifique, le LRRD (lien vers LRRD) (Lien entre aide d'urgence, réhabilitation et développement) en tenant compte des différences entre ces deux aides.