Déclaration locale de l'Union européenne suite à l'interdiction de la marche pacifique du 16 février 2012 (16/02/2012)

La Délégation de l'Union européenne en République démocratique du Congo, en accord avec les Chefs de Missions des Etats Membres de l'Union européenne accrédités en RD Congo, a fait ce jour la déclaration suivante:
L'Union européenne réaffirme l'importance qu'elle attache au respect des libertés publiques, y compris le droit de manifestation et d'expression exercé d'une manière responsable.

L'Union européenne regrette l'interdiction de la marche pacifique qui devait se dérouler le 16 février, et la décision du Ministre de la Communication et Médias de couper les signaux de cinq chaînes de télévision et de radio.

L'Union européenne déplore les incidents survenus lors de l'intervention des forces de l'ordre, notamment aux alentours des lieux de culte de Kinshasa.

L'Union européenne appelle les autorités de la RD Congo à prendre les dispositions nécessaires afin de garantir les droits et libertés d'expression de tous les citoyens dans cette période cruciale pour l'évolution démocratique du pays et de créer les conditions nécessaires à l'instauration d'un débat politique ouvert.


Pour plus d'informations, veuillez contacter:
M Cyprien Banyanga Byamungu
Chargé de presse et information à la Délégation de l'Union européenne en RDC
Tél: +243 81 89 466 95
Courriel: cyprien.banyanga-byamungu@eeas.europa.eu
Site Internet: http://eeas.europa.eu/delegations/congo_kinshasa/