Cadre institutionnel

L'Union européenne et la République Démocratique du Congo sont engagées dans un partenariat depuis 1958, soit avant même la proclamation de l'indépendance. Ces relations n'ont fait que se renforcer. Ainsi, l'Union européenne a contribué au fil des années à la reconquête de la souveraineté du pays et de sa place sur le Continent en s'investissant non seulement dans le développement, mais également en termes politiques, financiers et humains. Avant même le Traité de Lisbonne, l'Union européenne a déployé une approche globale mettant sur pied les premières missions sécuritaires européennes sans participation de l'OTAN, ARTEMIS en 2003, puis EUFOR en 2006. Depuis, la réforme de la police et de l'armée ont été initiées à travers les missions EUPOL et EUSEC. L'Union européenne a participé activement aux efforts de la communauté internationale pour restaurer la paix en RDC notamment à travers la MONUSCO et la démocratie en soutenant financièrement le référendum constitutionnel de 2005 et les processus électoraux de 2006 et de 2011 tout en déployant d'importantes missions d'observation électorale.

L'Union européenne attache une grande importance à la stabilité régionale et s'est également fortement impliquée dans les efforts internationaux pour la stabilité avec la nomination dès 1996 d'un Représentant spécial. Actuellement, M. Koen Vervaeke est le Coordonnateur de l'Union européenne pour la Région des Grand Lacs.

La contribution à la consolidation de la RDC au-delà des aspects politiques et militaires, s'appuie sur un important soutien au développement  sous forme de dons dans le cadre des Accords de Cotonou qui lient l'Union européenne aux États d'Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP). L'enveloppe pour la période 2014/2020 (11ième FED) est une des plus importantes sur un plan bilatéral avec plus de M€620 mobilisés sur 4 axes prioritaires: santé, environnement, renforcement de la gouvernance et de l'état du droit et infrastructures. Ce partenariat prévoit un dialogue politique soutenu qui permet à l'union européenne et à la RDC d'échanger régulièrement et ouvertement sur les sujets d'intérêt commun et notamment la préservation de l'espace politique et le respect des droits humains.

La RDC bénéficie également des activités déployées dans le cadre de la coopération régionale (CEEAC, COMESA, SADC) et est partie prenante à l'Accord de Partenariat Economique en cours de finalisation dans le cadre de la SADC.

Enfin, à l'aide au développement, s'ajoute une importante enveloppe financière d'aide humanitaire gérée par l''Office d'aide humanitaire de la commission ECHO.

Back to Relations politiques et économiques