L'UNION EUROPEENNE SIGNE AVEC LE BURKINA FASO UN PROGRAMME POUR LE RELEVEMENT DES POPULATIONS SINISTREES SUITE AUX INONDATIONS DE JUILLET 2010 DANS LES REGIONS DU CENTRE NORD ET DE L'EST DU BURKINA FASO (22/08/2011)

L'Union européenne et le gouvernement du Burkina Faso ont signé aujourd'hui un projet de 3 millions d'euros (1,96 milliards de francs CFA) en faveur des populations sinistrées, suite aux inondations de juillet 2010 dans les provinces de Sanmatenga, Namentenga et Gnagna.

L'Union européenne considère qu'il est de sa responsabilité de continuer à aider les populations sinistrées suite aux terribles inondations qui ont frappées en 2010 plus de 100.000 personnes, dans le Centre Nord et l'Est du pays. Ce projet fait suite à l'aide d'urgence qui a déjà été apportée par l'Union européenne aux populations sinistrées depuis septembre 2010 – à travers sa direction générale d'aide humanitaire, ECHO. Il a pour objectif de les aider à reconstruire leur environnement de travail, tout en garantissant leur développement futur.

Les bénéficiaires du projet sont les personnes sinistrées par les inondations de juillet 2010, ainsi que les personnes les plus vulnérables de ces zones géographiques. Ce programme prévoit principalement d'organiser des activités génératrices de revenus dans le domaine agro-sylvo-pastoral, et de soutenir les populations dans la reconstruction de petites et moyennes infrastructures, afin de remettre à niveau les actifs productifs (bas-fonds, maraichages, radiers et digues…) des trois provinces touchées par les inondations. Ces réhabilitations seront menées en collaboration avec les populations locales, principalement par la méthode "argent contre travail". Il est également prévu de travailler avec les communes, pour mieux prévenir ce genre de catastrophes naturelles, conséquences des changements climatiques.

Le programme, sera mis en ?uvre en partenariat avec le Gouvernement burkinabè et quatre ONG : ACF (Action contre la Faim, Intermon Oxfam, Christian Aid et Development Workshop France), et ceci dans les délais les plus brefs, pour une durée initiale de 2 ans.  Certaines actions ont déjà commencé par anticipation depuis  début avril 2011, afin de préparer la saison des pluies qui vient de débuter ce mois de mai.

Ce projet s'insère dans la coopération bilatérale entre l'Union européenne et le Burkina Faso à travers le Fond Européen de Développement (FED), et tout particulièrement sur l'enveloppe d'aide d'urgence. Pour rappel, le programme indicatif national courant  pour le Burkina Faso s'élève à un montant de 635 millions d'euros (415 milliards de Francs CFA), provenant du Fonds européen de développement pour la période 2008-2013. Au cours de cette période,  il a été prévu de financer  le  renforcement des infrastructures et de l'inter connectivité, le renforcement de la bonne gouvernance, l'appui au cadre macroéconomique du pays en faveur des secteurs sociaux plus particulièrement, ainsi que l'appui à l'intégration et la coopération régionales.