Relations de l'UE avec le Tchad

Les relations de l'UE avec le Tchad reposent sur l'accord de Cotonou.

Après avoir soutenu le dialogue politique entre le gouvernement tchadien et les partis de l'opposition (accord politique inter-tchadien d'août 2007 ), l'UE soutient le processus de stabilisation du pays.

Le Tchad est un partenaire clé dans la région centrafricaine. 

Priorités de l'UE concernant le Tchad

L'UE s'emploie à consolider la stabilité du pays en:

  • encourageant la croissance économique et en diminuant la pauvreté grâce au renforcement de la sécurité nationale, au processus de démocratisation, à la bonne gouvernance et à la gestion saine des services publics et des ressources;
  • réduisant les effets de la crise en République centrafricaine et d'autres menaces régionales sur le pays;
  • incluant le Tchad dans sa stratégie pour la sécurité et le développement dans la région du Sahel .

Aide au développement

L'UE, qui est l'un de ses rares donateurs, a alloué au Tchad 368 millions d'euros au titre du 10e Fonds européen de développement. Le document de stratégie par pays et le programme indicatif national définissent les modalités d'utilisation de ces fonds dans deux grands domaines:

• la bonne gouvernance concernant la justice, les finances publiques, le processus démocratique et les institutions, la décentralisation et, de manière plus générale, la gouvernance locale;

• le développement durable, en améliorant les infrastructures et en soutenant l'agriculture.

Les autres domaines englobent la santé, la médiation et le déminage.

Le Tchad va recevoir 442 millions d'euros au titre du 11e Fond européen de développement (2014-2020) signé le 17 septembre 2014 à Bruxelles.

Aide humanitaire

Le Tchad est extrêmement vulnérable au changement climatique et aux crises alimentaires. L'UE, qui est un partenaire majeur du pays, l'aide à atténuer les risques et à trouver des solutions durables, grâce à ECHO, son service d'aide humanitaire et de protection civile.

 


Subscribe to Newsletters and alerts