Haïti et l'Union européenne lancent un dialogue politique au plus haut niveau (13/12/2013)

 
COMMUNIQUE DE PRESSE

Haïti et l'Union européenne lancent
un dialogue politique au plus haut niveau

Port-au-Prince, le 13 décembre 2013. Le Premier ministre, son Excellence Laurent Salvador LAMOTHE, accompagné des plusieurs membres du gouvernement, a rencontré ce 12 décembre 2013 l’Ambassadeur Javier NIÑO PEREZ, Chef de la  Délégation et Ambassadeur de l’Union européenne, accompagné des Ambassadeurs d’Espagne et d’Allemagne et des Chargés d’Affaires français et italien.

L’objectif de la rencontre était de lancer formellement un processus de dialogue politique entre l’UE et Haïti  tel que prévu par l’article 8 de l’Accord de Cotonou qui fonde le partenariat entre Haïti et l'Union européenne.

Les deux parties se sont félicitées du lancement de ce processus et se sont engagées à approfondir le partenariat solide entre l’UE et Haïti pour Ĺ“uvrer ensemble à consolider la démocratie, la lutte contre la pauvreté et assurer la croissance en Haïti.

L'ambassadeur de l'Union européenne M. Nino Pérez a déclaré: "La coopération  très solide qui unit Haïti et l'Union européenne dispose des canaux de dialogue établis et constants. Néanmoins, aujourd'hui, nous posons  les jalons d'un dialogue renforcé impulsé et porté au plus haut niveau."
Et d'ajouter: "Toutes les questions politiques primordiales pour renforcer nos liens et la recherche de solutions communes pourront être discutées. Ce dialogue pourra ensuite irriguer les discussions à un niveau plus technique pour renforcer encore l'efficacité de notre coopération et l'atteinte d'objectifs partagés."

Dans le cadre de ce dialogue, toutes les questions d'intérêt commun et à la présence respective d'Haïti et de l'UE sur la scène internationale seront traitées.  L'objectif est d’échanger des informations, d’encourager la compréhension mutuelle et de faciliter la définition de priorités et de principes d'action communs.  Le dialogue aura un rythme biannuel et sera complété de rencontres au niveau ministériel en fonction des thèmes et de rencontres informelles. Il se déroulera  de façon franche et ouverte, selon le principe de non-ingérence et en privilégiant l’écoute et le respect mutuels. Il mettra en relief les éléments d'accord, mais aussi les divergences le cas échéant.  

En conformité avec l’Accord de Cotonou, le dialogue couvrira entre autres des questions relatives à la bonne gouvernance (Etat de droit, Droits de l’Homme, justice, lutte contre la corruption), les investissements et le commerce, la gestion des Finances publiques ainsi que les enjeux régionaux et la collaboration dans les enceintes internationales.

Contexte
En 1989, Haïti a rejoint le groupe des pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique), signataires des Conventions de Lomé qui fondent la coopération entre l'Union européenne et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (dits pays ACP). Le 23 juin 2000, les pays ACP et l'Union européenne signaient le nouvel Accord de Cotonou scellant un cadre de partenariat constructif, exigeant et participatif pour 20 ans.

L'accord de Cotonou vise notamment à développer le secteur privé, à améliorer les services sociaux, à favoriser l'intégration régionale, à promouvoir l'égalité des chances hommes-femmes, à protéger l'environnement et à abolir progressivement et réciproquement les entraves aux échanges commerciaux.

L'accord institue un aussi un "dialogue politique", lancé ce 12 décembres en Haïti.