Le Programme d’appui à la compétitivité de l’économie camerounaise (PACOM) et le Bureau de mise à niveau qui en découle ont été officiellement lancés le 8 novembre 2013 à Douala par l'Union européenne et le gouvernement camerounais. Objectif : œuvrer au renforcement des capacités du secteur privé camerounais.

Dans la perspective de mise en œuvre de l'Accord de partenariat économique (APE) et sur financements européens (10 millions d'Euros soit 6,5 milliards de FCFA), le PACOM a été créé pour appuyer la mise à niveau des entreprises via le Bureau de Mise à Niveau (BMN); faciliter la connexion entre des PME locales et les opportunités d'investissement, via la Bourse de sous-traitance; appuyer l'Agence de normes et de la qualité (ANOR) tout en accompagnant des entreprises au système de normalisation, d'accréditation de certification et de métrologie; œuvrer à la consolidation du dialogue public/privé, en vue de mettre en place des mesures d'amélioration du climat des affaires, en partenariat avec le Comité de compétitivité et le Cameroun Business Forum (CBF). 

Pour le représentant de l'Union européenne à la cérémonie de lancement de ce 8 novembre à Douala, "ce programme est la réponse concrète de l'Union européenne aux demandes d'accompagnement du Cameroun pour la mise en œuvre de l'APE et représente une opportunité pour renforcer les capacités des entreprises camerounaises et leur positionnement sur les marchés européens et internationaux".

En installant le Directeur du tout nouveau Bureau de mise à niveau, le Ministre camerounais de l'Economie, de la planification et de l'aménagement du territoire a mis en exergue la mission de cet organe: accompagner et soutenir les efforts des entreprises et filières porteuses au Cameroun. Techniquement, on parle de mise à niveau des entreprises. C'est l'un des principaux axes du Programme d’appui à la compétitivité de l’économie camerounaise (PACOM).

Pour mieux cerner ces objectifs, l'Union européenne et l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), ont signé une convention de contribution pour l'assistance technique à la mise en œuvre de ce programme dont la durée est de quatre ans.

A la fin du projet, le Cameroun aura amélioré la productivité et la progression qualitative nationale et sera mieux positionné pour valoriser les avantages comparatifs des filières compétitives sur les marchés d’exportation, notamment régionaux et internationaux.

© DUE-Cameroun