Clôture du programme EAU II «La dynamique est lancée…il faut maintenant l’entretenir » (08/02/2016)

Le programme EAU II a pour objectif global « d’appuyer et de soutenir la stratégie algérienne d’assainissement en matière de protection des ressources en eau et de contribuer, d’autre part, à la réduction de la prévalence des maladies à transmission hydrique ». Il se distingue du précédent programme par la priorité accordée à l’activité assainissement...

Intervention de Mme Mme Hassina Hammouche, directrice du programme EAU II

Le "Programme d'appui au secteur de l'eau et de l'assainissement" (EAU II) a contribué à l’introduction de mécanismes et concepts visant la modernisation de l’administration du secteur de l’eau.

Pour la première fois dans la coopération entre l’Union européenne et l’Algérie, le programme EAU II utilise l’Appui Budgétaire Sectoriel (ABS) qui induit que les fonds alloués par l’Union européenne ne deviennent disponibles qu’après la réalisation des projets, quand les indicateurs établis en commun sont satisfaits.

Cette approche a introduit dans l’administration du secteur un fonctionnement basé sur la Gestion Axée sur les Résultats qui a permis d’améliorer l'efficacité et les pratiques relatives à l'obligation de rendre compte en matière de projets et d'organisations, en mettant l'accent sur l'atteinte de résultats concrets et réalistes. Les principes de la GAR ont été appliqués pendant tout le cycle de vie du Programme.

L’approche participative, tout au long du programme, a été couronnée de succès et a révélé dans de nombreuses occasions la grande motivation des acteurs. En effet, avec l’encadrement du MREE et l’accompagnement des experts mis à leur disposition, les groupes de travail intersectoriels ont ainsi réalisé un travail considérable, notamment l’élaboration de l’étude sur la rationalisation financière de l’activité assainissement, de Documents Techniques et Réglementaires (DTR), de normes pour la valorisation des boues issues de stations d’épuration, de mallettes pédagogiques pour et avec les formateurs du Centre de Formation aux Métiers de l’Assainissement.

Cette même approche a été utilisée pour la préparation et la mise en oeuvre des marchés ou encore pour l’élaboration de la "Stratégie nationale de lutte contre les inondations" caractérisée par la constitution de groupes de travail intersectoriels sans lesquels il aurait été impossible de travailler tant les acteurs intervenant sur la thématique sont nombreux : Protection Civile, Météo, Urbanisme, Environnement, Collectivités locales...

Dans le même sens, les « petits déjeuners du SIG » organisés sur cinq jours à l’Office National de l’Assainissement ont servi à sélectionner une orientation stratégique pour la définition du système cible. Pensés comme des séances de travail courtes et conviviales, ils ont été des occasions de rassembler les représentants des différentes directions et les décideurs.

Les acquis obtenus à ce jour montrent le bien-fondé de cette démarche qui a mobilisé et fait adhérer les différentes composantes du secteur, à l’intérieur comme à l’extérieur du Ministère des Ressources en Eaux et de l'Environnement.

Il est encore à souligner que les engagements financiers sur la partie approche projet ont atteint 99,91 % du budget prévu par la convention de financement dans le cadre de la contribution UE.

Une bonne coordination ainsi qu’une profonde implication des différentes parties prenantes et structures bénéficiaires ont régulièrement permis de surmonter les difficultés rencontrées lors de certaines activités du Programme.

L’introduction par le Programme d’outils modernes de communication (mails, vidéoconférence…) a énormément facilité la gestion des activités et leur réalisation dans les délais impartis.

Continuer sur la lancée

Les résultats obtenus pour l’ensemble des axes d’intervention du programme EAU II ont fondé des bases solides pour moderniser le secteur sur le plan de la planification stratégique et budgétaire, la gestion des infrastructures, la gestion des ressources humaines et le suivi de la qualité des eaux.

Il reste toutefois indispensable que ces résultats soient suivis de décisions concrètes permettant la pérennisation et le maintien de la motivation des cadres sans lesquels ce Programme n’aura pas pu aboutir.

Source: Intervention de Mme Hassina Hammouche, directrice du programme EAU II, brochure "Les résultats du EAU II"

Plus d'info sur le programme EAU II: http://eeas.europa.eu/delegations/algeria/projects/list_of_projects/programme_eau_fr.htm